Tout porte à croire que les futures puces d’Apple, les M2, seraient entrées en phase de production chez Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC). D’après les propos du média arstechnica, les prochaines puces d’Apple seraient expédiées dans le courant du mois de juillet afin d’intégrer leur place dans les prochains MacBook.

Un engouement inattendu mais justifié

Depuis la sortie des premières puces Apple M1 sur les MacBook Air et MacBook Pro en 13 pouces, de nombreux utilisateurs ont vu leurs productivités bouleversées. En même temps, la puce Apple M1 Silicon gravée en cinq nanomètres a permis d’améliorer la fluidité de macOS, la puissance des MacBook sans oublier l’autonomie.

Selon les chiffres, l’Apple M1 augmente les performances de 85 % par rapport à un SoC de chez Intel. D’ailleurs, ce sont ces mêmes puces qui équipent les iMac 2021 et les iPad Pro en 11 et 12,9 pouces annoncés lors de la Keynote Spring Board d’Apple le 20 avril 2021.

L’arrivée de la puce M2 d’Apple est donc une suite logique qui va permettre à la firme de Cupertino d’avoir un parc de matériels conçu à 100 % par leurs soins. Néanmoins, Apple ne pourrait pas équiper tous ces appareils fin 2021, Tim Cook avait affirmé lors d’une interview « qu’Apple aurait un catalogue d’appareils équipés de puces Silicon d’ici la fin 2022. ». D’après ces mots, les MacBook, les Mac Pro, les iMac, les Mac mini ainsi que les iPad seraient tous équipés d’une puce ARM d’Apple, un coup dur pour Intel.

Le processeur M1 d'Apple.

La puce M1 Silicon d’Apple sera accompagnée de la M2 d’ici le mois de juillet. Image : Apple

Joey Yen, un analyste chez IDC a déclaré au média lors d’un entretien que « c’est maintenant évident qu’Apple finisse par utiliser ses propres puces. L’écosystème qu’Apple souhaite instaurer que ça soit du point de vue du hardware et du software est très important d’autant plus que nombreux utilisateurs se dirigent vers des solutions 100 % Apple ». Il a continué sa déclaration en expliquant que « jusqu’à présent, Apple a réussi chaque lancement de produits, et les avis des clients sont très positifs. »

Il faudra donc patienter jusqu’au second semestre pour pouvoir voir les futurs appareils d’Apple équipés de la prochaine puce Apple M2 Silicon — si c’est bien son nom.

Intel serait-il dans le rouge à cause d'Apple ?

Cela n’est pas prévu au programme, du moins pour le moment, puisqu’il y a beaucoup de constructeurs comme HP, Dell, MSI, et Lenovo qui exploitent encore les SoC d’Intel. Cependant, le chemin suivi par Apple avec ces puces M1 et M2 a fini par créer un réel engouement envers les marques.

Pour l’heure, rien n’a été décidé par les autres fabricants mais certains planchent déjà sur une alternative aux SoC d’Intel (Qualcomm ? MediaTek ?), ce qui n’envisage rien de bon pour ce dernier.