Tous les feux sont au vert pour la firme fondée par Elon Musk. Au cours du premier trimestre 2021, Tesla a vu son chiffre d'affaires bondir de 74% par rapport à la même période l'année précédente, rapportent nos confrères du NY Times. Il en va de même pour ses bénéfices nets qui ont atteint 438 millions de dollars, contre 16 millions en 2020.

Tesla démarre l'année 2021 sur les chapeaux de roues

En début de mois, Tesla révélait avoir réalisé un premier trimestre record en termes de vente et de production. Pour cause, entre les mois de janvier et mars 2021, le constructeur automobile a réussi à livrer près de 185 000 véhicules électriques à travers le monde. Pour rappel, durant la même période en 2020, à peine 88 4000 véhicules avaient été livrés. Ce résultat est d'autant plus impressionnant que le contexte mondial actuel n'était pas tout à fait favorable à la firme, notamment en raison de "l'instabilité de la chaîne d'approvisionnement" de semi-conducteurs, la crise sanitaire, ou encore "la transition vers les nouveaux modèles S et Model X", a expliqué Tesla dans son communiqué.

Sans surprise, de tels résultats se sont traduits sur le bilan financier du constructeur automobile. Durant ce premier trimestre de l'année 2021, la firme a généré 10,39 milliards de dollars de revenus, alors que les analystes prévoyaient 10,20 milliards de dollars. Cela représente un bond de 74% par rapport à 2020. Les bénéfices de l'entreprise suivent la même trajectoire avec 438 millions de dollars générés, contre 16 millions l'année précédente.

Par ailleurs, Tesla a indiqué avoir enregistré 101 millions de dollars provenant de la revente de bitcoins. En effet, en février 2021, la firme avait annoncé avoir acheté pour 1,5 milliard de dollars de cette cryptomonnaie qui a le vent en poupe. Un pari manifestement gagnant qu'Elon Musk est prêt à renouveler puisque, rappelons-le, il a récemment introduit le paiement par Bitcoin pour ses véhicules électriques.

Si ces résultats sont tout à fait encourageants, Elon Musk ne perd pas de vue son ambition : augmenter chaque année de 50% son taux de livraisons. Un objectif titanesque qui pourra être mis à mal par une concurrence de plus en plus compétitive dans le secteur des véhicules électriques. Le PDG de Tesla pourra toutefois compter sur ses nouvelles giga factory situées à Berlin en Allemagne et à Austin au Texas (États-Unis), pour y parvenir. Encore en construction, celles-ci devraient être prêtes au cours de cette année.