Seulement quelques jours après l’annonce d’Apple, le Wall Street Journal rapporte que Spotify devrait également lancer des podcasts payants, à une différence près. Contrairement à la firme de Cupertino, le service de streaming ne fera payer aucun abonnement aux créateurs de contenu.

Lors de sa keynote organisée le 20 avril dernier, Apple a en effet révélé l’arrivée de podcasts payants dès le mois de mai. Concrètement, les créateurs pourront payer un abonnement de 19,99 dollars par mois pour ensuite proposer du contenu payant dont ils pourront définir le prix. La marque à la pomme, elle, touchera 30% des revenus des podcasteurs durant la première année, puis 15% ensuite.

Spotify, de son côté, souhaite proposer quasiment la même chose, sauf que les créateurs n’auront rien à débourser et que le géant du streaming ne touchera aucune commission sur leurs revenus. De cette manière, Spotify compte bien convaincre les créateurs de venir sur sa plateforme pour ne pas dépenser. Il est, en outre, important de noter que les podcasts payants sur le service suédois ne pourront pas être réglés via les achats in-app de l’App Store.

Car en plus d’être des concurrents directs dans le secteur du streaming musical et désormais, des podcasts, Apple et Spotify s’affrontent également sur le terrain judiciaire. La firme suédoise a en effet déposé plainte auprès de l’Union européenne contre la Apple, qu’elle accuse de comportement anticoncurrentiel notamment à cause de la commission qu’elle prélève sur les achats in-app.

Depuis 2019, Spotify mise très gros sur le podcast avec d’importants investissements. L’entreprise a par exemple racheté The Ringer ainsi que Gimlet Media pour plusieurs millions de dollars. Elle ne cesse de revoir son design pour mieux mettre en avant ces contenus dont le gain de popularité a explosé en 2020, mais également en renforçant ses solutions marketing.

Malgré cela, des analystes assuraient au mois de janvier 2021 que les efforts de Spotify ne se faisaient pas ressentir. Le géant suédois, lui, affirme toutefois le contraire : « Nous sommes maintenant raisonnablement confiants dans le fait que nous pouvons prouver la causalité entre le fait d'avoir un podcast et l'avantage qu'il a sur la croissance et la rétention des utilisateurs, et que le fait d'avoir un format podcast contribue positivement à la [valeur à long terme] par abonné », a ainsi déclaré Paul Vogel, directeur administratif et financier de Spotify.