Facebook continue de poursuivre ses ambitions dans la thématique des rencontres. Après l'arrivée de Dating en Europe l'année dernière, le groupe de Mark Zuckerberg teste maintenant une application de speed dating en vidéo baptisée "Sparked", rapportent nos confrères de The Verge ce mardi 13 avril 2021.

Avec Sparked, Facebook s'amuse une nouvelle fois à jouer les cupidons

Fort de ses 2,85 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois, Facebook sait qu'il a le potentiel de devenir un acteur important du marché des sites et applications de rencontres. C'est d'autant plus vrai qu'en raison de la crise sanitaire, des confinements et de la distanciation sociale, les rencontres physiques se font de plus en plus rares et difficiles. La demande augmente, et le réseau social est prêt à y répondre. C'est pourquoi, après avoir développé Dating, l'équipe en charge des applications expérimentales du groupe de Mark Zuckerberg va plus loin en testant un tout nouveau service, basé cette fois sur le speed dating et la vidéo. Son nom : Sparked.

Concrètement, cette nouvelle application proposera à ses utilisateurs de se rencontrer à travers des "entretiens" vidéos en tête-à-tête de quatre minutes maximum. Si le courant passe bien, les deux individus pourront alors choisir de se retrouver pour un second rendez-vous de dix minutes. L'entente se conforme ? Les deux utilisateurs pourront alors échanger leurs coordonnées personnelles et leurs réseaux sociaux afin de rester en contact via Instagram, message ou e-mail.

Évidemment, l'application prendra soin de sélectionner deux utilisateurs susceptibles de se plaire mutuellement. Pour cela, il faudra donc renseigner un certain nombre d'informations, parmi lesquelles le genre auquel on s'identifie, ainsi que le genre par lequel on est attiré.e (homme/femme/personne non-binaire). Les utilisateurs pourront également accepter ou refuser de rencontrer des personnes transgenres. Enfin, il faudra renseigner ses différents centres d'intérêts.

Les différentes interfaces de l'application Sparked.

Les différentes interfaces de l'application Sparked. Image : Facebook / Sparked

Toutefois, avant d'en arriver à ces étapes, il faudra d'abord montrer patte blanche. Sparked, qui se veut être un espace de bienveillance et sécurisé pour tous ses usagers, demandera à chaque nouvel utilisateur de remplir un questionnaire avant d'ouvrir l'accès à son service. Les réponses seront toutes examinées et validées (ou non) par un agent humain.

Sans surprise, pour utiliser Sparked, il faudra nécessairement posséder un compte Facebook. Le géant des réseaux sociaux promet néanmoins que le tout sera gratuit, sans profils publics, sans messagerie privée, et sans "swipping".