La Poste a placé l’accompagnement de la transition numérique de la société au cœur de son nouveau plan stratégique « La Poste 2030, engagée pour vous ». Pour atteindre son objectif, le groupe La Poste entend renforcer sa capacité d’innovation dans des services de confiance numérique, en attachant une attention particulière à deux critères : leur dimension éthique du point de vue de l’usage des données et leur engagement responsable en matière d’impact sur l’environnement.

C’est tout le sens du partenariat de recherche et développement signé entre La Poste et Inria, deux acteurs publics complémentaires partageant les mêmes valeurs. « Maitriser notre destin numérique est devenu une nécessité. Avec La Poste, l’ambition commune est de construire une société numérique d’innovation et de confiance. » confirme Bruno Sportisse, Président-Directeur général d’Inria et Président de la Fondation Inria.

Un partenariat autour de trois axes

La Poste, Inria et la fondation Inria ont choisi de concentrer leur collaboration autour de trois thématiques scientifiques. La première consistera à développer les usages responsables des services numériques avec l’enjeu de concilier la transformation numérique de la société et la préservation de l’environnement à travers, par exemple, l’écoconception des services numériques.

La seconde thématique vise à proposer aux citoyens et aux entreprises des pistes pour bâtir un écosystème numérique de confiance, prenant en compte la protection des données personnelles et de la vie privée, des algorithmes plus équilibrés et une cybersécurité accrue.

Enfin, La Poste souhaite également faciliter l’usage des données de santé au service de l’avancée médicale, tout en respectant la vie privée des patients.

Un catalyseur d’innovations

Sur le plan opérationnel, ce partenariat entre La Poste et Inria s’appuie sur une série d’actions concrètes. Comme le souligne Philippe Wahl, Président-Directeur général du Groupe La Poste, « les travaux menés dans le cadre de ce partenariat serviront à anticiper les ruptures technologiques à venir et seront un catalyseur d’innovations en réponse aux attentes de la société et de nos clients ». Ainsi, une vingtaine d’équipes de chercheurs d’Inria collaboreront avec des équipes d’experts de La Poste.

Conçu comme une passerelle entre la recherche et l’entreprise, ce rapprochement vise aussi à faciliter le passage de chercheurs d’Inria vers La Poste au travers de proposition de missions. Il comprend également l’accompagnement de projets de création de start-up dans le cadre d’Inria Startup Studio dont l’objectif est de soutenir 100 projets de start-up chaque année.

Pour renforcer sa position dans les services de confiance, opérés notamment par sa filiale numérique Docaposte, La Poste ouvre avec Inria et la fondation Inria la voie à la constitution d’un écosystème au service de la souveraineté numérique du pays et de l’Europe. Une ambition majeure face à l’accélération de la digitalisation qui s’annonce.