Voilà un peu plus d’un an que les entreprises, en France comme dans le reste du monde, se sont converties au travail à distance. Pour une majorité d’entre elles, cette nouvelle organisation s’est faite à grande échelle, pour l’ensemble des métiers qui étaient en mesure de s’adapter. Rapidement, les entreprises ont été confrontées à de nouveaux défis, notamment sur l’organisation du temps de travail ou encore dans la poursuite des projets avec des entreprises partenaires.

Afin de constater l’évolution des attentes et des préoccupations des collaborateurs en matière de télétravail, Slack a réalisé un baromètre via son entité de recherche Future Forum. 9 032 salariés ont été interrogés, répartis entre la France, les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon, et l’Australie. Les questions ont porté sur la flexibilité, et leurs réponses témoignent de l’émergence d'une forme d’hybridation du travail.

D’une manière générale, les salariés se sont adaptés au télétravail. 61% se trouvent plus productifs lorsqu’ils travaillent de chez eux. De plus, le dernier baromètre de Slack démontre que les salariés bénéficiant d’une flexibilité distance/présentiel affichent un taux de productivité supérieur aux autres. Cette organisation du temps de travail est d’ailleurs particulièrement plébiscitée par les 25-34 ans (82% favorables), mais également par les 55-64 ans (75%). Au-delà de fournir une réponse adéquate au contexte sanitaire actuel, ces éléments cristallisent des transformations à la fois dans la culture des entreprises et dans l’équilibre vie professionnelle/vie privée.

Des semaines et des journées hybrides

Petit à petit, la conception d’une vie rythmée autour du travail s’efface. Tout ce que pouvait représenter le classique 9h-17h a volé en éclat. Le maintien d’une organisation hybride entre présentiel et télétravail, ou à la carte, va pousser les entreprises à repenser leur expérience employé. Elle devra s’ajuster à de nouveaux besoins, afin d’offrir aux salariés les solutions les plus adaptées.

Outre le rythme de travail sur la semaine, ce sont également des ajustements sur les heures de travail qui sont réalisés. La réouverture des écoles s'est accompagnée d’un gain en maturité dans la gestion du télétravail chez les salariés et leurs managers. Une nouvelle flexibilité est concrétisée par la mise en place d’horaires plus souples. C’est d’autant plus vrai lorsque les salariés en télétravail n’ont plus à prendre leur voiture ou les transports en commun pour se rendre au travail. S’ils ont de fait la capacité de commencer plus tôt, ils savent aussi mieux maîtriser l’équilibre vie privée/vie professionnelle. Le schéma quotidien du 9h-17h n’est désormais plus adapté.

Offrir plus de flexibilité dans l’organisation de la semaine et des journées vient cependant remettre en question la culture des entreprises. Les racines de la sociabilisation en entreprise sont souvent ancrées autour de la machine à café. Or, aujourd’hui elle est presque totalement virtualisée.

De nouvelles cultures d’entreprise

Le passage en 100% remote, ou avec une organisation hybride a effectivement transformé les vecteurs de la culture d’entreprise. Avec une gestion à distance on pourrait s’attendre à ce que cela soit pour le pire, néanmoins, c’est l’inverse qui se manifeste. Des entreprises en tirent avantage pour amorcer quelques changements culturels.

Les styles managériaux plus traditionnels et très rigides dans la communication avec la hiérarchie ne fonctionnent plus dans une organisation hybride. Des entreprises se distinguent en tirant parti d’un management plus ouvert, transparent, avec une communication beaucoup plus “top-down” (du haut vers le bas). C’est pourquoi il est important d’avoir un espace central et collaboratif où tout le monde peut se rencontrer. “Slack nous a donc permis, pour beaucoup de sujets, d’opérer une communication directe du top management à destination de tous les employés et d’éviter que l’information ne soit déformée, et de renforcer la transparence vis à vis des collaborateurs”, nous expliquait Julien Mangeard CTO de Veepee.

L’instauration de cultures ouvertes et transparentes permet de renforcer un sentiment d’appartenance. Elles permettent également d'aligner les équipes sur des visions à la fois structurelles et opérationnelles. Cela requiert néanmoins de bien gérer les flux d’informations dans cet espace. Avec les plateformes de messagerie basées sur des canaux de conversation et de collaboration spécifiques, ou thématiques, les salariés peuvent suivre ce qui compte pour eux.

Outre la communication avec le management, la distance a aussi changé les relations entre les collaborateurs et les ressources humaines (RH). Les risques sur la santé mentale ou physique liés au télétravail les ont rendues plus à l’écoute, plus ouvertes, et plus disponibles. Burnout, stress, surmenage, lassitude … sont des points de vigilance importants, dont les symptômes peuvent être difficiles à identifier.

Place aux plateformes collaboratives

En amenant graduellement 5 000 collaborateurs sur Slack, les équipes RH de Veepee ont été en mesure d’identifier les signaux faibles de fatigue. Elles se sont en partie adossées à Officevibe, une application intégrée à Slack, qui pose 300 questions aléatoirement aux collaborateurs sur leur bien-être au travail. Ainsi, la culture d’entreprise s’adapte aux nouvelles plateformes de communication collaboratives. Et le volet du suivi de la qualité de vie au travail (QVT) n’est qu’un apport minime dans ce qu’elles offrent aux entreprises depuis la généralisation du télétravail.

Encourageant les échanges en direct, Slack devient peu à peu l’outil par défaut des salariés. Ils délaissent leur boîte mail, et gagnent ainsi du temps en étant moins formels. On pourrait se demander si l’hybridation du travail n’a pas ringardisé l’email.

L’année que nous avons vécue a également démontré l’importance de maintenir une continuité des projets inter-entreprises. Slack Connect permet de rassembler des personnes de différentes entreprises au sein d'un même espace de travail: elles peuvent alors en toute sécurité, démarrer des appels, échanger des fichiers, et discuter en direct. Slack annonce qu’une équipe technique qui travaille avec des sous-traitants réduit de moitié le nombre de réunions hebdomadaires.

animation présentant le fonctionnement de Slack Connect

Slack Connect est une fonctionnalité permettant à des utilisateurs d’entreprises différentes de se retrouver un canal commun. Image : Slack

L’ouverture est certainement ce qui distingue le mieux Slack sur le marché. Au-delà d’une ouverture vers les autres entreprises, il s’agit aussi d’une ouverture vers un grand nombre d’applications. Slack propose plus de 2 000 intégrations, allant de la simple plateforme de GIF, à des outils du quotidien pour les collaborateurs comme Google Drive, Zoom, Asana …

L’émergence des plateformes de communication par canaux témoigne d’une forme de maturité organisationnelle. Devenues un siège social virtuel, leur structure permet d’évaluer si des changements culturels sont opérés par les entreprises. La souplesse dans l’organisation du travail, ainsi que l’ouverture et la transparence du management sont déjà des signes que les équipes, demain, ne seront ni moins alignées, ni moins connectées.