Meesho est devenue lundi, la cinquième licorne indienne de l’année après avoir levé 300 millions de dollars auprès de Softbank. Créée il y a 6 ans, la société est désormais valorisée à 2,1 milliards de dollars (1,77 milliard d’euros). Avec ce financement, la start-up prévoit de construire un écosystème numérique pour 100 millions de petites entreprises.

Créée en 2015, Meesho est une application desocial commerce permettant aux Indiens de créer leur entreprise sans investissement. Elle propose des produits que chacun peut se charger de revendre via ses contacts en exploitant ses propres réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou WhatsApp. Sa plateforme inclut également une solution clé en main dédiée à la vente en fournissant des outils dédiés à la logistique ou au paiement en ligne. En 6 ans, elle a ainsi permis à plus de 13 millions d’entrepreneurs à travers l’Inde de vendre des produits à 45 millions de consommateurs. L’entreprise ajoute qu’une grande partie de ces entrepreneurs sont des femmes et souhaite continuer à les pousser à devenir indépendantes financièrement dans un secteur habituellement ultra-dominé par les hommes.

La start-up cherche désormais à accélérer pour devenir "l'écosystème unique qui permettra à toutes les petites entreprises de réussir en ligne". Avec ce nouveau tour de table de 300 millions de dollars (252 millions d’euros), la société est désormais valorisée à 2,1 milliards de dollars contre 700 millions il y a deux ans. Avec des investisseurs tels que Softbank ou Facebook qui lui ouvrent l’accès à ses plateformes, Meesho a pour objectif d’aider 100 millions de particuliers et de petites entreprises du pays à vendre en ligne. "Au cours de l'année écoulée, nous avons constaté une croissance considérable des petites entreprises et des entrepreneurs qui cherchent à vendre leurs produits en ligne", a déclaré Vidit Aatrey, le cofondateur et directeur général de Meesho, dans un communiqué.

Le social commerce est un pari important pour s'attaquer au commerce électronique moderne qui a eu du mal à percer en Inde, malgré les milliards de dollars investis par Amazon et Flipkart. Conformément à cette nouvelle vision, Meesho vise à simplifier le commerce électronique pour toutes les petites entreprises en Inde. À travers cette nouvelle levée de fonds, la jeune pousse souhaite recruter et investir dans sa technologie pour continuer à aider les propriétaires de petites entreprises à atteindre toujours plus de nouveaux clients. Certaines pistes comme la numérisation des commerces physiques sont actuellement étudiées.

Avec 600 millions d'internautes dans le pays, la marge de progression pour Meesho est énorme. Le social commerce indien, qui représente aujourd’hui un marché de 1,5 à 2 milliards de dollars (en termes de GMV), devrait atteindre 20 milliards de dollars en seulement cinq ans. Nul doute que l’avenir réserve encore de beaux jours pour la jeune start-up.