Dans un post LinkedIn publié le 2 avril 2021, le CEO de Waymo, John Krafcik, a annoncé son départ de la société. Ce ne sera pas un homme, mais deux qui le remplaceront à la tête de cette société détenue par Alphabet. Tekedra Mawakana, directeur de l'exploitation de Waymo, et Dmitri Dolgov, directeur de la technologie, travailleront main dans le main en tant que co-directeurs de la société.

John Krafcik cède sa place à Tekedra Mawakana et Dmitri Dolgov

Dans son message, John Krafcik revient sur les débuts de l'aventure Waymo : "Google m'a contacté en mars 2015 pour me proposer de diriger un petit projet sur les véhicules autonomes. Cette technologie semblait être un moyen prometteur d'améliorer la sécurité routière, un sujet sur lequel je m'étais concentré dans mes travaux antérieurs dans l'industrie automobile. Étant donné que plus de 90% des collisions sur les routes sont dues à l'erreur humaine, la conception et la commercialisation d'un meilleur conducteur semblaient être un objectif valable. J'ai signé et rejoint l'équipe".

Il souhaite a priori se lancer dans de nouvelles aventures et changer d'air. Waymo entre dans une phase cruciale de son existence avec le lancement de Waymo One et de Waymo Via. Pour John Krafcik, il s'agit d'une "merveilleuse occasion de passer le relais". Les deux nouveaux directeurs se sont exprimés à la suite de leur nomination. Ils sont heureux et précisent ceci : "nous nous engageons à travailler à vos côtés pour construire, déployer et commercialiser les technologies Waymo et emmener notre belle entreprise vers le succès. Nous regorgeons d'énergie et sommes très excités par les opportunités qui nous attendent".

Il aura marqué Waymo avec sa vision

L'homme avait récemment tenu à marquer sa vision très différente de celle d'Elon Musk à propos des technologies de conduite autonome. Pour le CEO de Waymo, Tesla n'est pas du tout un concurrent. Il estime que les deux entreprises ne développent pas les mêmes technologies. Dans une interview accordé au Manager Magazin, un magazine allemand, le CEO de Waymo expliquait ceci : "pour nous, Tesla n’est pas du tout un concurrent. Nous fabriquons un système de conduite totalement autonome. Tesla est un constructeur automobile qui développe un très bon système d’aide à la conduite". D'ailleurs Waymo a décidé de ne plus utiliser le terme de "self-driving".

John Krafcik va garder un rôle de conseiller pendant quelques temps. Avant de rejoindre l'aventure Waymo, l'homme était le directeur de Hyundai aux États-Unis. Il connaît sur le bout des doigts l'industrie automobile et a apporté beaucoup à Waymo dans son développement. Aujourd'hui l'entreprise est à un stade de développement avancé. Ses véhicules autonomes ont pu être testés durant deux ans dans la ville de Phœnix.