Le 6 avril 2021, Keleops AG a annoncé le rachat de l’entreprise Just Digital Group Media SAS pour un montant encore inconnu. Après une entrée en matière avec l'acquisition de Presse-citron en 2018, puis iPhon en 2019, l’entreprise semble vouloir consolider sa position dans le paysage médiatique spécialisé sur les technologies en s’emparant du Journal du Geek.

Cette annonce vient clôturer près d’un an de discussions entre les deux entreprises. « Pour nous, le Journal du Geek était une cible assez évidente, parce qu'elle est très complémentaire à Presse-citron » explique à Siècle Digital Jean-Guillaume Kleis, PDG de Keleops. « Pour moi c’est un point très positif » ajoute Anh Phan, fondateur du Journal du Geek. « Ce qui m'a motivé, c'est de voir d'où Keleops est partie avec la reprise de Presse-citron, et où ils en sont arrivés. »

En 2018, après un premier rachat, la société s’est fixé pour objectif de devenir l'un des leaders sur l'actualité high-tech en France. À eux trois, Presse-citron, le Journal du Geek et iPhon cumulent 10 millions de lecteurs, d’après Médiamétrie. « C'est un petit peu la suite naturelle des choses. (...) L'idée est de capitaliser sur cette marque emblématique qu’est le Journal du Geek, créée il y a quinze ans par Anh Phan, pour aller encore plus loin, que ce soit sur la qualité des contenus, ou sur les opérations spéciales avec nos partenaires. »

Pour l’instant l’heure est aux travaux techniques, et à l’intégration des technologies développées par Keleops pour Presse-citron et iPhon. En revanche, le groupe compte bien étendre les effets de synergies. « Nous allons progressivement partager nos savoir-faire respectifs » poursuit Jean-Guillaume Keis.

Sur l’organisation du Journal du Geek, rien ne bouge « tous les rédacteurs historiques restent en place ». Le fondateur du média et figure emblématique du média, Anh Phan, « va continuer de superviser la ligne éditoriale et gardera la main sur ce qui est publié » détaille-t-il. « Tout cela va apporter un vent de fraîcheur dans l’équipe. (...) Le métier a beaucoup changé depuis quelques années », complète Anh Phan. « Progressivement, nous allons mettre à disposition de plus en plus de moyens pour offrir aux lecteurs plus de contenus à valeur ajoutée. Dans les mois à venir nous travaillerons sur de nouvelles thématiques, mais les contenus historiques et la ligne éditoriale à laquelle sont habitués les lecteurs, elle, ne bougera pas », conclut Jean-Guillaume Kleis.

Consciente d’être sur un marché très concurrentiel, Keleops maintient ses ambitions de devenir « l'un des leaders, voire le leader de l'actualité sur la tech en France ».