Le groupe sud-coréen a annoncé ce 5 avril 2021 la fermeture de sa division destinée au marché du mobile après 20 ans d’activité. Néanmoins, LG continuera à travailler sur des technologies mobiles, notamment la 6G ou l’Internet des Objets (IoT). « La liquidation de l'activité de téléphonie mobile devrait être achevée d'ici le 31 juillet, bien que les stocks de certains modèles existants puissent encore être disponibles après cette date, » précise le communiqué.

Cette ultime décision arrive 3 mois après la diffusion d’un mémo interne du PDG de LG, Brian Kwon. Il évoquait alors son ouverture à toutes les options pour la division mobile, donc celle de devoir y mettre un terme. Deux éléments ont douché les espoirs des sud-coréens. Le premier, c’est son essoufflement face à la concurrence chinoise, contrairement à Samsung qui a tiré profit des quelques sanctions américaines. Enfin, la pénurie de semi-conducteurs mettant au pas un grand nombre d’industries aura sérieusement limité les capacités de LG. Samsung ayant cette corde à son arc s’est vue moins mise en difficulté, même si elle a dû renoncer au Galaxy Note pour 2021. Elle capitalise d’ailleurs sur ce secteur pour renforcer sa présence aux États-Unis, et en Europe.

Dans la même catégorie

Désormais, LG devrait apporter plus d’attention et de moyens à des secteurs stratégiques de LG. Historiquement, on retrouve les TV et l’électroménager, mais le communiqué évoque également les véhicules électriques, la robotique, l’intelligence artificielle, l’IoT, les solutions B2B, et le PaaS. Il faut dire que LG en a sous le capot, et la fin de son aventure sur le marché du smartphone sera peut-être salvatrice.