Les Échos confirment les informations du Canard Enchaîné et de La Correspondance de la presse : Bayard et Radio France ont prévu de s'associer pour lancer une enceinte payante spécialement pensée pour les enfants. Ce projet, qui portera probablement le nom de Chouette Radio, va donner lieu à la création d'une société. La Caisse des dépôts ferait partie des associés.

L'audio : le nouveau média préféré des enfants

Radio France et Bayard font deux constats : les parents cherchent de plus en plus à limiter le temps d'écran de leurs petits et à ce jour, il n'existe pas réellement d'enceinte ni de service audio dédié aux enfants. Chouette Radio est née de cette réflexion de bâtir un univers de contenus sécurisé pour les petits autour du podcast. Les services de streaming audio connus de tous comme Spotify ou Deezer ne sont pas forcément adaptés aux enfants.

Une initiative intéressante, conçue à l'origine par des salariés du groupe public. C'est grâce à ce tweet du SNJ que le projet de Chouette Radio semble se confirmer. On apprend notamment que : "la Chouette rRadio c'est un objet, mais aussi une banque de programmes (avec Bayard) pour que les enfants disposent enfin de leur média à eux. Un projet issu de l'accélérateur d'idées interne".

Tout miser sur les contenus pour enfants avec Chouette Radio ?

Le potentiel d'un tel service est réel. En effet, dans un autre registre, Netflix a déjà prouvé que les services pour enfants peuvent être des moteurs importants pour recruter de nouveaux abonnés. La plateforme de streaming vidéo a récemment fait l'acquisition de StoryBots pour étendre son offre destinée aux enfants. Pour convaincre les parents, il est important de proposer des bibliothèques de contenus adaptés aux petits et sécurisés.

Bayard possède un catalogue complet avec J'aime Lire, Astrapi, ou encore Pomme d'Api. L'association de tels contenus combinés au savoir-faire de Radio France dans la diffusion des contenus audios, pourrait bien fonctionner. La Caisse des dépôts est vraisemblablement associée au projet. Dans le cadre de sa participation, l'entité apporterait 1,4 million d'euros, soit plus que les deux autres partenaires qui ont prévu d'apporter 350 000 euros chacun.

Radio France précise que Chouette Radio sera une enceinte payante. De quoi déplaire aux acteurs privés du marché qui estiment que le groupe dépasse déjà largement ses plafonds de revenus publicitaires. Toutefois, l'Autorité de la concurrence aurait validé le projet au début du mois de mars.