L'oiseau bleu mets les bouchées doubles sur Spaces, son chat audio en live censé concurrencer ClubHouse. Sur son compte Twitter, le développeur Noah Jorgensen, qui est en charge du projet, a dévoilé être en train de travailler sur la version desktop de la fonctionnalité.

La version desktop se dessine

En décembre 2020, Twitter lançait pour la première fois Spaces en version bêta pour certains utilisateurs d'iOS. Au début de mois de mars 2020, l'oiseau bleu étendait cette nouvelle fonctionnalité aux utilisateurs d'Android. Aujourd'hui, c'est la version desktop de ce nouveau format qui est en préparation, et nous avons déjà pu en avoir un aperçu à travers le compte de Noah Jorgensen.

Sans grande surprise, le format Spaces pour la version web aura davantage de place pour afficher les utilisateurs présents dans une salle de conversation, et le bouton pour la rejoindre sera également plus imposant.

Outre cette présentation qui met mieux en avant les intervenants, la version desktop de Spaces présente un autre avantage, et non des moindres : elle pourra permettre aux utilisateurs de "professionnaliser" davantage leurs espaces de discussion, notamment en utilisant des microphones de meilleure qualité que ceux présents sur les smartphones. C'est d'autant plus un avantage pour les podcasters ou les streamers par exemple, qui possèdent généralement déjà ce type de matériel.

Twitter développe Spaces à vitesse grand V pour devancer ClubHouse

On peut le dire : les choses vont vite, très vite même, pour ce nouveau format. Twitter semble bien décidé à mettre toutes les chances de son côté pour court-circuiter ClubHouse dans son ascension, et manifestement, il est en bonne voie pour y parvenir.

Même si ClubHouse a dépassé la barre symbolique des 10 millions de téléchargements, l'application a déjà rencontré des failles de sécurité et est encore loin d'être encore disponible en version web. À vrai dire, elle vient à peine de commencer à développer sa version Android. Pire encore, la tendance des dernières semaines semble être à la baisse, et l'intérêt des utilisateurs semble s'éteindre.

Pour Twitter, c'est évidemment une opportunité en or : l'oiseau bleu reprend un concept qui a fait ses preuves, mais le reproduit en "mieux" (tout du moins, en plus accessible). Ajoutez à cela une base de plus de 187 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, et la partie semble gagnée.

Alors, ClubHouse réussira-t-il à faire face à une concurrence aussi féroce ? Difficile à croire. Surtout que Facebook, lui aussi, prépare déjà une fonctionnalité similaire.