C'est dans un communiqué de presse publié ce 24 mars 2021, que Uber a annoncé avoir signé un partenariat avec ScriptDrop pour déployer plus largement son service de livraison de médicament sur le territoire américain.

Les patients n'auront plus besoin de se rendre en pharmacie

Toujours avec l'ambition de construire des solutions de livraison flexibles, évolutives et novatrice, Uber s'est associé à ScriptDrop, une société américaine qui permet aux pharmacies de livrer des médicaments sur ordonnance à leurs patients.

Un partenariat qui fait sens, surtout à l'heure de la crise sanitaire, comme l'explique le service VTC dans son communiqué de presse : "La pandémie a exacerbé le besoin de solutions de livraison de prescriptions médicales - en particulier pour les communautés les plus vulnérables - et a conduit de nombreuses personnes à rechercher des options pratiques pour que leurs médicaments arrivent directement à leur domicile".

À son lancement, le service sera disponible dans 37 États des États-Unis, parmi lesquels la Californie, la Floride, ou encore New-York. Uber prévoit néanmoins déjà de l'étendre à une zone géographique plus large "dans les mois à venir".

Uber poursuit ses ambitions dans le secteur de la santé

L'intérêt de Uber pour le marché de la santé n'est pas nouveau, loin de là. En 2018, la firme lançait déjà Uber Health, un service permettant aux établissements médicaux des États-Unis de commander une course pour leurs patients. En 2020, l'offre s'est développée grâce à un partenariat avec la firme NimbleRx pour permettre la livraison de médicaments, d'abord à Dallas et Seattle, puis, plus tard, à Austin, Houston et New York.

Il faut dire que le secteur de l'e-santé est particulièrement lucratif, et encore plus en ces temps de crise sanitaire. Pour preuve, nous retiendrons les chiffres dévoilés dans une étude de ReportLinker : en 2020, le marché de l'e-santé aurait généré plus de 183,30 milliards de dollars en 2020, et devrait atteindre les 201,24 milliards de dollars en 2021.

Uber n'est pas le seul géant technologique à vouloir se saisir decs opportunités offertes par ce marché. Amazon, notamment, poursuit ce même objectif. Pour y parvenir, la firme de Jeff Bezos a récemment étendu son service de téléconsultation médicale à toutes les entreprises américaines. Il en va de même pour Apple qui, en 2019, s'est offert la firme Tueo Health pour renforcer son offre e-santé.