Avec sa fusée Falcon 9, SpaceX a révolutionné les lancements spatiaux. Le 6 décembre 2020, le lanceur a même signé son centième lancement réussi. La particularité de cette fusée ? Elle est réutilisable. La Falcon 9 domine aujourd'hui le secteur du lancement dans le monde entier et l'Europe commence à se poser des questions. L'ESA (l'agence spatiale européenne) a annoncé le lancement d'une initiative visant à étudier les futures solutions de transport spatial.

L'Europe tente de rattraper son retard sur SpaceX

L'ESA vient d'accorder une subvention de 500 000 euros à trois entreprises : ArianeGroup, Avio et Rocket Factory Augsburg. L'agence spatiale européenne leur demande d'étudier des systèmes de lancement innovants pour faire face aux technologies de SpaceX. Objectif : commercialiser ces fusées à partir de 2030. L'ESA veut préparer l'avenir des lancements spatiaux et surtout rattraper son retard sur les États-Unis et la Chine.

Daniel Neuenschwander, directeur du transport spatial au sein de l'agence spatiale européenne a déclaré que : "ce travail doit permettre de poser les bases qui nous permettront de préparer l'avenir au-delà d'Ariane 6 et de Vega-C. Dans le cadre de ces études de nouveaux concepts, nos entreprises donneront la priorité aux besoins des futurs programmes spatiaux européens, mais tenteront également de répondre aux besoins du marché mondial des satellites commerciaux".

Les fusées Ariane 6 et Vega-C déjà dépassées par la Falcon 9

En attendant ces nouveaux lanceurs, ce sont bien les fusées Ariane 6 et Vega-C qui permettront à l'Europe d'effectuer des lancements au cours des 8 prochaines années. Elles devraient faire leurs débuts dans les 12 à 18 prochains mois. L'ESA sait pourtant que ces deux fusées ne seront pas suffisamment compétitives sur le marché mondial. Le développement de nouvelles fusées coûte cher et pour rentabiliser les coûts, les constructeurs espèrent attirer des lancements de satellites commerciaux... Pour cela, SpaceX est mieux placé.

Les ministres de l'économie de la France et de l'Italie se sont récemment accordés pour dire que : "depuis 2014, date à laquelle les fusées Ariane 6 et Vega-C ont été pensées, le marché des lanceurs a radicalement changé. Depuis le développement de la Falcon 9 par SpaceX, la capacité de ces nouvelles fusées européennes à concourir pour des contrats de lancement commerciaux s'est considérablement détériorée".

La différence entre les fusées européennes et les fusées de SpaceX ? La Falcon 9 est réutilisable. Un même lanceur Falcon 9 a même son neuvième vol il y a quelques jours pour envoyer des satellites de la constellation Starlink en orbite autour de la Terre... C'est un record. Alors que les fusées européennes jouaient autrefois un rôle de premier plan dans le lancement des satellites, elles ont perdu une part de marché considérable depuis 2014. L'Europe est aujourd'hui à la traîne derrière SpaceX, sans parler de l'arrivée prochaine de la Super Heavy, une gigantesque fusée comportant 24 moteurs Raptor.