Aux États-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) vient d'autoriser le premier dispositif de dépistage basé sur l'intelligence artificielle à prendre du service. Il s'agit d'un brassard qui fonctionne à l'aide de capteurs de lumière et d'un processeur pour identifier un biomarqueur viral. Il a notamment été pensé pour repérer les signaux sous-jacents du Covid-19, chez les personnes asymptomatiques.

Un brassard de dépistage pour repérer l'hypercoagulation

Si de nombreux vaccins voient le jour à travers le monde pour tenter d'enrayer la pandémie de Covid-19, le virus continue de circuler et il est primordial de savoir détecter avec précision les personnes malades pour les isoler. Ce n'est pas la première innovation que la FDA approuve aux États-Unis. On pense notamment à ce test rapide utilisant la technologie d'édition de gènes CRISPR ou encore le ventilateur Flow de Fitbit. Aujourd'hui c'est donc le dispositif Tiger Tech COVID Plus Monitor qui va tenter de faire ses preuves.

Ce brassard dont la technologie est basée sur l'intelligence artificielle utilise un petit processeur informatique pour vérifier la présence de biomarqueurs du virus chez les patients. Il cherche notamment à repérer l'hypercoagulation, une anomalie courante chez les patients du Covid-19, qui fait que le sang coagule plus facilement. Il suffit de positionner le brassard autour du bras et le travail peut commencer. Les capteurs embarqués vont collecter des informations sur le flux sanguin sur une période de trois à cinq minutes.

Une IA capable d'identifier le virus chez une personne asymptomatique

Ensuite, le processeur extrait les informations les plus pertinentes prises au cours des mesures, et les fait à ce moment précis passer à travers un modèle d'apprentissage automatique. L'intelligence artificielle joue le rôle de l'expert : si les biomarqueurs du virus sont détectés, c'est elle qui confirmera la présence du virus chez le patient. Les résultats sont représentés par des lumières de différentes couleurs.

L'utilisation de ce brassard se fera dans des situations bien précises. La FDA précise que le Tiger Tech COVID Plus Monitor n'a absolument pas la vocation de remplacer les tests classiques que nous connaissons tous. Ce dispositif ne se substituera pas aux tests PCR et n'a pas non plus été conçu pour être utilisé sur des personnes symptomatiques. ll jouera plutôt le rôle de l'outil de secours. Si un test classique ne détecte pas le virus chez une personne malade, alors le Tiger Tech COVID Plus Monitor pourrait être utilisé.

Si la FDA a donné son autorisation pour le déploiement de ce brassard, c'est parce que des études cliniques menées dans des hôpitaux et des écoles ont donné des résultats très positifs. Un taux de 98,6% de précision. Aux côtés des tests classiques, ce dispositif de dépistage basé sur l'intelligence artificielle pourrait permettre de freiner la propagation du virus dans les lieux publics. La FDA pense notamment aux établissements de santé, aux écoles, aux parcs, aux stades ou aux aéroports.