C’est officiel : Baidu vient de réaliser sa seconde introduction en bourse à Hong Kong. Le géant chinois a ainsi levé 3,1 milliards de dollars américains, le chiffre prédit par les analystes.

Comme l’explique le média CNBC, dans la majorité des cas, les cotations secondaires ne sont pas accueillies par des hausses massives le premier jour, car les actions de la société sont déjà négociées sur une autre bourse, en l'occurrence ici, celle de New York. Ainsi, les actions de Baidu ont augmenté d’un petit peu moins d’1% lors de ses débuts à Hong Kong, ce mardi 23 mars.

Il s’agit d’un grand moment pour le moteur de recherche chinois qui a connu quelques années difficiles, notamment face à l’impressionnante croissance de concurrents colossaux en Empire du Milieu, à l’image de Tencent, d’Alibaba ou de ByteDance. Heureusement, l’entreprise a su se diversifier et s’éloigner de son secteur d’origine. Grâce à cela, elle a su reprendre du poil de la bête et est parvenue à faire progresser son chiffre d’affaires lors du dernier trimestre 2020.

Cela s’est également fait ressentir sur les actions de l’entreprise : si elles ont été au plus bas de leur histoire en mars 2020, elles ont battu un record historique en février 2021. « Je pense que les véhicules électriques rentrent en jeu. Dans le même temps, le cloud computing, l'intégration de l'IA, ce sont tous les domaines dans lesquels Baidu a investi très fortement depuis 2014 et nous commençons tout juste à voir les fruits de ces travaux », a expliqué Brendan Ahern, responsable des investissements chez KraneShares. En effet, Baidu est aujourd’hui l’un des leaders chinois dans le secteur de l’intelligence artificielle, et l’un des plus avancés dans le domaine des véhicules électriques et de la conduite autonome.

Son propre système baptisé Apollo est disponible à la commercialisation, et elle a récemment annoncé un partenariat avec Geely, la maison-mère de Volvo, pour lancer un véhicule électrique d’ici trois ans. La firme teste, par ailleurs, une flotte de robotaxis dans les rues de Pékin. Les autorités chinoises semblent bien décidées à aider leurs entreprises à percer dans ces domaines grâce à des mesures favorables : l’avenir semble plus que jamais s’éclaircir pour Baidu.