Une fois n'est pas coutume, Facebook est à nouveau menacé par une enquête antitrust, mais cette fois, au Royaume-Uni. D'après les informations du Financial Times, la Competition and Markets Authority (CMA), soit l'autorité de la concurrence britannique, souhaiterait déterminer si le groupe de Mark Zuckerberg exploite les données de ses utilisateurs pour s'avantager sur les marchés des réseaux sociaux et de la publicité en ligne, au détriment de ses concurrents.

Facebook pointé du doigt par un rapport de la CMA

Le point de départ de cette nouvelle enquête antitrust visant Facebook viendrait d'un rapport publié par la Competition and Markets Authority. Dans celui-ci, certaines pratiques du groupe de Mark Zuckerberg auraient été mises en évidence comme étant potentiellement anticoncurrentielles, et tout particulièrement sur les marchés de la publicité en ligne et des médias sociaux. Pour en avoir le coeur net, la CMA souhaiterait ainsi les examiner de plus près.

En outre, la Marketplace de Facebook pourrait également être visée par cette enquête. Pour rappel, la Commission européenne s'était déjà, elle aussi, intéressée aux pratiques du service de petites annonces du géant des réseaux sociaux au mois de novembre 2019.

Notons qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, la CMA n'a pas communiqué de date au début de son enquête, et des sources proches de l'affaire ont estimé que ses "préoccupations exactes" (c'est-à-dire les sujets principaux de l'enquête) pourraient encore venir à changer. De son côté, Facebook n'a pas souhaité commenté l'information. Il faudra donc attendre plusieurs semaines, voire peut-être plusieurs mois, pour en savoir davantage.

Au Royaume-Uni, les GAFA sont passés au peigne fin

Le Royaume-Uni est bien décidé à reprendre le contrôle sur les GAFA, et Facebook est loin d'être la seule entreprise dans le viseur de la Competition and Markets Authority. En effet, au début de l'année 2021, l'autorité britannique a ouvert une enquête antitrust sur Google, et plus particulièrement sur la fin des cookies tiers qui pourrait impacter la capacité des entreprises à cibler les internautes.

De son côté, Apple est également au coeur d'une enquête de la CMA quant à la politique de son App Store. Dans ce dossier, l'autorité britannique va examiner les systèmes d'achat in-app et la fameuse taxe des 30% imposée par le géant à la pomme aux développeurs d'applications.

Parallèlement, dès le mois d'avril 2021, le Royaume-Uni va instaurer une nouvelle autorité hébergée au sein de la CMA, dont l'objectif sera de lutter contre les comportements anticoncurrentiels des Big Tech. Son nom : la Digital Market Unit (DMU). Comme partout ailleurs dans le monde, les GAFA semblent désormais être surveillés de près sur le territoire britannique.