Amazon est fin prêt à étendre encore davantage son empire. Après une phase de test d'un an et demi auprès de ses employés à Seattle, le géant du eCommerce déploie Amazon Care, son service de téléconsultation médiale, au reste de ses salariés sur le sol américain, ainsi qu'à ceux d'autres entreprises.

Amazon Care, le Doctolib américain ?

En février 2021, Amazon marquait une fin définitive à Haven, son projet d'assurance santé imaginé en 2018 avec JP Morgan et Berkshire. Un échec dans le secteur de la santé sur lequel le géant de l'eCommerce ne compte manifestement pas rester. Toujours prêt à conquérir ce domaine porteur, Amazon concentre désormais toute son énergie sur "Amazon Care".

Lors de son lancement au mois de septembre 2019, ce programme s'est d'abord vu réservé aux employés de la firme siégeant à Seattle, ainsi qu'à leurs familles. Concrètement, ce service pourrait se comparer à une clinique virtuelle offrant une multitude de prestations différentes. Parmi elles, la mise en relation entre particuliers et professionnels de la santé pour des soins à domicile, consultations virtuelles par vidéo ou par chat, prises de rendez-vous chez des médecins (comme le permet Doctolib en France), prescriptions d'ordonnances, commandes de médicaments à distance et retrait en pharmacie...

Un service à 360° qui, fort de son succès, ambitionne désormais de s'étendre. En effet, comme le rapportent nos confrères du Wall Street Journal, Amazon a annoncé vouloir rendre Amazon Care disponible dès cet été au reste des États-Unis, tant pour ses propres employés, que pour ceux d'autres entreprises. Un déploiement qui a d'ailleurs déjà commencé la semaine dernière, puisque d'autres sociétés de l'État de Washington y ont désormais accès.

Le géant du eCommerce prêt à conquérir le secteur de l'e-santé

Comme nous le soulignions plus tôt, le programme Amazon Care n'est pas la première tentative d'Amazon pour étendre son empire tentaculaire au secteur de la santé, bien au contraire. Au mois de novembre 2020, l'entreprise de Jeff Bezos a par exemple lancé un service de pharmacie en ligne permettant à ses utilisateurs d'acheter de l'insuline, des inhalateurs et autres médicaments génériques. Une initiative rendue possible grâce, entre autres, à l'acquisition de la pharmacie en ligne PillPack pour près d'un milliard de dollars en 2018. Un an plus tôt, soit en 2019, le géant du eCommerce lançait également une fonctionnalité Alexa permettant de mettre des rappels pour la prise de médicaments, et renouveler des ordonnances.

Sans surprise, la COVID-19 a largement contribué à accélérer les ambitions d'Amazon dans le secteur médical. Sous l'effet de la crise sanitaire, le marché mondial de l'e-Santé a dépassé les 183,30 milliards de dollars en 2020, et devrait atteindre les 201,24 milliards de dollars en 2021, selon une étude de ReportLinker. Une opportunité qu'Amazon n'est manifestement pas prêt à laisser passer.