Dans l'objectif de palier au problème de la démonétisation sur sa plateforme, YouTube déploie "Checks". Ce nouvel outil permettra d'avertir les créateurs si leurs vidéos comportent des problèmes en matière de droits d'auteur, avant même que celles-ci ne soient publiées. Si tel est le cas, ils pourront alors faire repasser leurs créations par la case montage, et ainsi éviter de perdre leurs revenus.

YouTube souhaite réduire la démonétisation liée aux violations de droits d'auteur

Jusqu'à présent, les créateurs qui téléchargeaient leurs vidéos sur YouTube n'avaient aucun moyen de vérifier si celles-ci respectaient bien toutes les politiques de la plateforme en matière de publicité avant leur mise en ligne. Une situation qui avait le don de créer beaucoup de frustration pour les vidéastes : ils devaient redoubler d'attention durant leurs montages, et croiser les doigts pour que leurs vidéos ne soient pas démonétisées une fois publiées. Et si tel était le cas, ils ne pouvaient alors plus rien faire pour remédier au problème.

Conscient de ce casse-tête pour ses créateurs, YouTube a développé Checks, un outil qui devrait permettre d'éviter ce genre de situations à l'avenir. Concrètement, cette nouvelle fonctionnalité permet de vérifier que les vidéos téléchargées sur la plateforme ne contiennent pas de contenus protégés et ce, avant même leur publication. L'objectif est clair : réduire la quantité de vidéos démonétisées pour violation de droits d'auteur, et ainsi éviter aux vidéastes de "perdre" une importante part de leurs revenus.

Comment fonctionne l'outil Checks ?

Reposant sur le Content ID, l'outil Checks "scannera" la vidéo téléchargée à la recherche de contenus soumis à des droits d'auteur. YouTube indique que cette étape peut prendre jusqu'à trois minutes. Si l'algorithme identifie des contenus protégés au sein de la vidéo, alors il avertira le créateur au travers de l'indicateur "Copyright".

Le vidéaste pourra alors prendre connaissance du contenu posant problème, et même identifier rapidement son emplacement grâce au timecode qui sera affiché. Mieux encore, il pourra savoir si en publiant sa vidéo, il risque la "simple" démonétisation, ou alors le blocage total de sa création. Il pourra alors agir en conséquence, en modifiant sa vidéo avant que celle-ci ne soit publiquement publiée.

Aperçu du fonctionnement de la fonctionnalité Checks

L'algorithme de Checks vérifiera que les vidéos téléchargées sont bel et bien admissibles à la monétisation sur YouTube. Gif : YouTube

Dans le cas où un problème de droit d'auteur est découvert, mais que le créateur pense que celui-ci est illégitime, alors il pourra le contester avant la publication de sa vidéo. Cette étape pouvant prendre jusqu'à plusieurs jours, le créateur aura le choix : soit attendre que le litige soit réglé, soit publier sa vidéo en attendant la conclusion finale.

En choisissant cette seconde option, l'issue sera quitte ou double pour le vidéaste : si le litige aboutit à la conclusion qu'il n'a pas utilisé de contenu protégé par droits d'auteur, les revenus publicitaires perçus pendant cette période lui seront alors versés. À l'inverse, si le litige donne raison au titulaire des droits, alors c'est ce dernier qui percevra les revenus publicitaires générés.

Attention, YouTube avertit tout de même : Checks "ne protège pas vos vidéos contre d'autres problèmes potentiels après la publication (comme les réclamations manuelles, les atteintes aux droits d'auteur et/ou les restrictions résultant de la modification des paramètres de vos vidéos)".