En avril dernier, TikTok annonçait la création du TikTok Creative Learning Fund, un fonds destiné à soutenir les créateurs de contenu éducatifs pendant la pandémie. Il revient cette année sous un nouveau nom : Instructive Accelerator Program, et permettra à 25 lauréats d'obtenir de l'argent pour développer du contenu ainsi que des conseils pour monétiser leur audience.

De nombreux médias sont actuellement absents de la plateforme TikTok. Bien que disposant d’une audience considérable, elle n’offre pour l'heure que peu de possibilités pour que ses créateurs puissent générer du trafic vers leur site web ou monétiser leur audience. L’investissement pour créer du contenu dédié est beaucoup trop lourd pour donner envie aux rédactions d’y passer suffisamment de temps, et le côté trop décalé de la plateforme se prête mal au ton plus sérieux utilisé par les journalistes. Des médias tentent tout de même l’expérience, comme le Washington Post, ou Le Monde.

Dans sa volonté de soutenir les médias, TikTok (qui appartient au géant chinois ByteDance) avait donc alloué, l'année dernière, 50 millions d’euros afin d'inciter les créateurs à mettre en place du contenu instructif et informatif. 2 400 partenaires avaient ainsi pu bénéficier de cette allocation lors du premier tour. Un hashtag #LearnOnTikTok avait même été créé à cette occasion pour amplifier le reach du contenu créé, qui a tout de même généré 75 milliards de vues sur les vidéos.

Cette année, ce fonds revient donc sous un nouveau nom. Son but reste d’inciter les médias à créer du contenu informatif dans des catégories variées comme le sport, la mode, le bricolage, le montage vidéo, ou encore la musique. Le nombre de participants sera en revanche réduit, et passera à 25, TikTok souhaitant privilégier "la qualité à la quantité", a déclaré Brett Peters, responsable des partenariats de contenus éducatifs et à but non lucratif chez TikTok.

Le programme, qui commence en avril, comportera quatre cycles de huit semaines au cours desquels les éditeurs publieront des vidéos quatre fois par semaine. TikTok n’a pas encore communiqué sur le montant qui sera alloué aux médias sélectionnés. Néanmoins, au-delà de l’aspect financier, ces derniers auront également la possibilité de vendre de la publicité ou des parrainages en plus des subventions allouées. Des webinaires mensuels et des réunions individuelles de stratégie de contenu avec des plans de croissance leurs seront par ailleurs proposés.

TikTok, qui est utilisée actuellement par près de 800 millions d’utilisateurs dans le monde, a intensifié son opération séduction auprès des créateurs de contenus : mise en place d’une équipe dédiée aux partenariats, fonds de rémunération pour les créateurs de contenu, développement du e-commerce, etc. sont autant d’atouts qui devraient permettre à la plateforme de retenir ses meilleurs ambassadeurs et d’en attirer toujours plus.