Le pass sanitaire à destination des Européens souhaitant voyager se précise. Invité de l’émission Grand Rendez-vous organisée par Europe 1, CNews et Les Échos, le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, a donné de nouvelles informations sur ce certificat qui devrait être prochainement instauré au sein de l’Union européenne.

Le Français a ainsi déclaré qu’il serait baptisé « certificat vert numérique ». Il contiendra des informations sanitaires « qui vont indiquer qu’une personne a été vaccinée contre la Covid-19, ou qu’elle a guéri, ou qu’elle a reçu un résultat négatif au test ». En outre, le pass « sera soit sous forme électronique, soit papier », ceci dans le but de respecter ceux qui n’ont « pas envie de mettre ça sur leur smartphone, et c’est leur droit », a affirmé Thierry Breton. Il a par ailleurs précisé que le passeport vert serait dans la langue de chaque pays mais également traduit en anglais. Il disposera d’un code QR et « sera valable dans tous les pays de l’Union européenne ».

Ces annonces vont donc dans le sens des dires de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui avait annoncé sur Twitter qu’un pass destiné à « faciliter la vie des Européens » serait mis en place au sein de l’UE pour ceux qui souhaitent voyager. À l’instar de Thierry Breton, cette dernière avait assuré que le pass vert contiendrait des informations sanitaires à propos des citoyens, et plus particulièrement concernant la Covid-19 (vaccination, tests PCR, guérison, etc.).

Une photographie de la ville de Barcelone.

Les autorités veulent préserver la saison estivale. Image : Enes / Unsplash

Il est « primordial qu’on fasse tout pour préserver la saison touristique », a déclaré le commissaire européen au micro d’Europe 1. En effet, le pass vert numérique est plus particulièrement demandé par les autorités de pays comme l’Espagne et la Grèce, dont l’économie repose grandement sur le tourisme et pour qui une saison estivale en demi-teinte serait catastrophique. Pour l’heure, on ignore toutefois si un vaccin obligatoire sera nécessaire pour voyager, cela pourrait en effet causer de vives tensions car certaines tranches de la population n’y auront probablement pas encore eu accès d’ici l’été. Nous en saurons plus ce mercredi 17 mars, date à laquelle l’UE doit présenter officiellement son certificat.

De son côté, Thierry Breton a affirmé que tout serait fait pour que le passeport soit mis en place avant le mois de juin.