Après un quatrième semestre record, PayPal vient d’annoncer le rachat de Curv, une start-up israélienne spécialisée dans la gestion et le stockage de cryptomonnaies. À travers cette acquisition, le leader des paiements en ligne affirme vouloir garantir la sécurité des actifs numériques présents sur sa plateforme. Les conditions de l’accord ainsi que le montant de la transaction n’ont pour le moment pas été révélées. Selon une source proche du dossier, CNBC souligne que PayPal aurait payé moins de 200 millions de dollars pour racheter Curv.

Curv : spécialiste dans le stockage de cryptomonnaies

Basée à Tel Aviv, Curv est une jeune start-up créée par l’entrepreneur Italy Malinger en 2018. L’activité de l’entreprise se concentre sur le stockage sécurisé d’actifs numériques grâce à un service basé dans le cloud. Grâce à cette solution, les utilisateurs n’ont pas besoin de périphérique matériel afin d’accéder de manière sécuritaire à leur portefeuille de cryptomonnaies.

Via un communiqué de presse publié par PayPal, le dirigeant de Curv déclare « En tant que pionnier de l'infrastructure de sécurité des biens numériques, Curv est fier d'être reconnu comme un innovateur et un partenaire de confiance des principales institutions financières du monde entier [...] Nous sommes ravis de nous joindre à PayPal pour étendre le rôle que ces biens jouent dans l'économie mondiale ».

Jose Fernandez da Ponte, vice-président et directeur général, blockchain, crypto et monnaies numériques chez PayPal, souligne de son côté que « L’acquisition de Curv fait partie de nos efforts pour investir dans le talent et la technologie pour réaliser notre vision d’un système financier plus inclusif ».

Curv a été racheté par PayPal.

La société Curv a été racheté par PayPal. Image : Curv

PayPal part à la conquête de la blockchain

À travers le rachat de Curv, le spécialiste des paiements en ligne continue d’affirmer sa volonté de devenir un acteur de renom dans le domaine des cryptomonnaies. PayPal aura cependant mis du temps avant d’entrer réellement sur le marché. Après l’abandon du projet Libra initié par Facebook en 2019, l’entreprise a en effet continué de montrer discrètement son intérêt pour les cryptodevises.

Suspecté de lancer un service de cryptomonnaies mi-2020, PayPal n’a réellement commencé à montrer son implication qu’en octobre en annonçant la possibilité de payer et gérer son portefeuille de cryptomonnaies directement depuis sa plateforme aux États-Unis. Concernant l’année 2021, l’entreprise a déjà investi en janvier dans TaxBit, une start-up permettant de calculer et déclarer des impôts sur les opérations en cryptomonnaies.