C’est officiel : Disney+ a dépassé la barre symbolique des 100 millions d’abonnés moins de deux ans après son lancement. Un succès retentissant pour le service de streaming du géant du divertissement.

C’est le PDG de Disney lui-même qui a annoncé la nouvelle lors d’une réunion annuelle organisée le 9 mars avec ses actionnaires. Lancé en novembre 2019 aux États-Unis, puis en 2020 dans d’autres régions du monde, le service comptait d’ores et déjà plus de 54 millions d’abonnés en mai 2020. Au mois de février, on apprenait qu’il en possédait 94 millions et ce nouveau chiffre démontre l’engouement qu’il suscite, avec une hausse rapide qui peut s’expliquer par le lancement de la plateforme en Inde au mois de février.

Il faut dire que Disney+ possède des arguments de taille pour attirer de nouveaux abonnés, notamment avec l’arrivée récente sur le service de la plateforme Star, qui regroupe les contenus de 20th Century Studios, ABC, FX et Searchlight, et donc atteint un public plus adulte. Les séries originales The Mandalorian et WandaVision ont également rencontré un grand succès et d’autres productions, notamment une série dédiée à Loki (frère de Thor dans le MCU), sont en bonne passe d’attirer l’attention lors de leur sortie.

Affiche de la série The Mandalorian.

La série The Mandalorian, issue de l'univers de Star Wars, participe au succès de Disney+. Image : Disney+

« L'énorme succès de Disney Plus nous a incités à être encore plus ambitieux, et à augmenter considérablement nos investissements dans le développement de contenus de haute qualité », a déclaré Chapek. « En fait, nous avons fixé un objectif de plus de 100 nouveaux titres par an, et cela inclut Disney Animation, Disney Live Action, Marvel, Star Wars, et National Geographic. Notre activité de vente directe aux consommateurs est la priorité absolue de la société, et notre solide pipeline de contenus continuera à alimenter sa croissance », a-t-il continué. Le progrès impressionnant de Disney+ a par ailleurs contribué à porter le cours de l'action Disney à des niveaux record cette semaine. Un soulagement pour l’entreprise, qui a connu des difficultés en 2020 après la fermeture de ses parcs d'attractions et des salles de cinéma.

Si Disney+ reste encore loin derrière le mastodonte Netflix et ses 200 millions d’abonnés, la marge entre les deux services pourrait rapidement se réduire, tant Disney+ dépasse toutes les prédictions des analystes.