La commission d'enrichissement de la langue française a confirmé le 9 mars 2021 que le terme anglais "digital" a comme traduction française officielle le mot "numérique". C'est écrit au Journal officiel. La confusion entre ces deux mots existe depuis des décennies. Légifrance vient de publier une liste complète des termes et des expressions adoptés pour traduire tout un tas d'anglicismes que nous utilisons au quotidien dans la langue française.

La commission fait la chasse aux anglicismes

Cette mise à jour s'inscrit dans une tendance plus globale de lutte contre les anglicismes. Cette fois-ci la commission s'attaque à un mot phare du monde de la tech. Faut-il dire "digital" ou "numérique" ? La commission d'enrichissement de la langue française a tranché : le "numérique" désigne très précisément : "l’ensemble des disciplines scientifiques et techniques, des activités économiques et des pratiques sociétales fondées sur le traitement de données numériques". C'est la définition officielle.

Si vous ne le saviez pas, le mot "digital" utilisé dans la langue française, n'a pas du tout la même signification. "Digital" vient du latin digitalus, de digitus, qui signifie tout ce qui touche aux doigts. On parle notamment des nerfs digitaux pour parler des nerfs des doigts. Cette clarification remonte pourtant à l'an 2000. Il y 21 ans, le Journal officiel indiquait que la traduction des mots anglais "digital", "numerical" et "numeric", pouvaient tous se traduire par "numérique" en français. Cela ne valait que pour l'adjectif et pas le nom commun masculin comme c'est le cas aujourd'hui.

Une petite victoire pour la langue française ?

Voilà bientôt dix ans que l’Académie française se bat pour tenter d'expliquer que le terme anglais "digital" ne peut pas être traduit par le terme français "digital". Pourtant, depuis les années 1990, la pratique de ce mot s'est imposée pour définir le "numérique". Comme l'usage est rentré dans les mœurs, les principaux dictionnaires français définissent, à tort, le "digital" de la même manière que le "numérique".

D'autres expressions anglaises ont également eu le droit à leur nouvelle version française officielle. C'est notamment le cas du terme "cybervêtement" qui devient "objet personnel connecté" ou de "backdoor" qui devient officiellement "porte dérobée". Vous pourrez enfin employer cette expression sans risquer d'être moqué. La "data science" se transforme en "science des données", le "semantic web" devient la "toile sémantique", dernier exemple avec une faille "zero-day", dont nous avons un parfait exemple récent avec le piratage de Microsoft Exchange, qui se transforme en "faille non corrigée".