D’après une enquête réalisée par Insider, la maison-mère de Google, Alphabet, travaille actuellement sur le développement d’un wearable capable de donner une audition surhumaine à son porteur, en isolant n’importe quelle voix à travers une foule.

C’est l’entreprise X, anciennement X Lab, qui est derrière ce projet. Fondée en 2010, elle a pour ambition de « créer de nouvelles technologies radicales pour résoudre certains des problèmes les plus difficiles du monde ». Cette division est notamment derrière les conceptions des Google Glass et de Loon, les ballons visant à apporter un réseau Internet dans le monde entier. Malheureusement, les premières ont connu un échec cuisant et sont désormais destinées aux professionnels, tandis que le second a récemment été abandonné car il ne serait pas rentable avant des années.

Le logo de X, filiale d'Alphabet.

X, anciennement X Lab, développe des appareils technologiques de pointe. Image : X

Depuis 2018 toutefois, X développe le projet Wolverine. Explorant « le futur de l’audition », ce dernier se présente sous forme d’un appareil intra-auriculaire permettant d’isoler une voix spécifique, pour se concentrer sur une personne en particulier dans une salle pleine de monde, par exemple. D’après Insider, de nombreuses itérations du prototype ont déjà vu le jour. Parmi ces dernières, certaines recouvraient l’intégralité de l’oreille car les chercheurs y incorporaient de nombreux microphones, mais les versions les plus récentes ont une taille plus appropriée.

Pour développer son dispositif, la filiale d’Alphabet a embauché des spécialistes du secteur à l’image de Raphael Michel, fondateur de l’entreprise Eargo, dont les solutions d’aide à l’écoute ont été saluées par le magazine Time en 2018. L’appareil se rapproche d’ailleurs des solutions basées sur l’IA conçus par la startup Whisper. Les sources citées par Insider précisent, en outre, qu’il pourrait avoir différents usages, mais n’ont néanmoins pas spécifié lesquels. À terme, l’idée est de construire une firme prospère avec plusieurs appareils et modèles.

Un concurrent direct de Google, Facebook, travaille d’ailleurs sur un projet similaire. En octobre dernier, la société a publié une vidéo présentant un wearable qui utilise la réduction de bruit et le deep learning (apprentissage profond) pour isoler les sons individuels : « La technologie dont nous développons le prototype peut comprendre ce que vous voulez écouter et améliorer ces signaux. Une partie de notre mission consiste à redéfinir fondamentalement l'audition humaine afin que les gens puissent se connecter plus facilement les uns aux autres », expliquait-elle.