Alors que la crise sanitaire a obligé l'annulation des concerts partout à travers le monde, l'industrie musicale a tout de même réussi à générer une importante hausse de revenus en 2020, révèle un rapport de la Recording Industry Association of America. Sans grande surprise, les services de streaming ont joué un rôle majeur dans cette croissance.

Les revenus de l'industrie musicale en croissance malgré la crise sanitaire

En 2020, les recettes globales de l'industrie musicale auraient atteint les 12,2 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 9,2% en comparaison à l'année précédente. Une croissance due en grande partie au streaming qui, à lui seul, aurait généré 10,1 milliards de dollars de revenus, contre 8,9 milliards de dollars en 2019 (+13,4%).

Le streaming a ainsi représenté 83% des recettes totales générées par l'industrie musicale en 2020, et connaît une croissance pour la cinquième année consécutive. Les disques physiques ne représenteraient désormais plus que 9% des recettes du domaine, quand les téléchargements numériques s'en tireraient avec seulement 6% des parts. Enfin, la synchronisation (redevance générée quand une musique est utilisée dans un film, une série, une publicité, un jeu vidéo) ferme la marche, puisqu'elle n'aurait compté que pour 2% des recettes en 2020.

Le streaming musical rafle la mise

Dans le streaming en lui-même, ce sont les abonnements payants qui auraient généré le plus de recettes : 7 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 14,6% par rapport à 2019. Si les abonnements gratuits ont, quant à eux, généré seulement 724 millions de dollars, ils n'ont pas de quoi rougir pour autant puisque ce chiffre représente une augmentation de 13,4%.

De la même façon, la Recording Industry Association of America estime que les États-Unis ont enregistré 75,5 millions d'abonnements aux services de streaming l'année dernière, contre 60,4 millions en 2019. Sans grande surprise, les grands gagnants de cette tendance sont Spotify et Apple Music qui, à eux seuls, auraient généré 7 milliards de dollars dans le streaming musical en 2020.

Le service suédois a d'ailleurs récemment passé la barre symbolique des 150 millions d'abonnés à travers le monde, et continue de développer ses offres (on pense notamment à l'abonnement haut de gamme HiFi ou encore aux livres audio) pour poursuivre son ascension.

De son côté, la marque à la pomme se fait plus discrète avec des innovations moins spectaculaires (nouvelles radios, chaîne de vidéoclips), mais peut compter sur un avantage de taille : son service de streaming s'intègre à la perfection dans son écosystème, ce qui rend son utilisation d'autant plus facile et intuitive pour propriétaires d'appareils Apple.