Comme partout ailleurs, la crise sanitaire a créé de nouveaux besoins chez les entreprises. Le travail à distance étant privilégié, la demande pour les travailleurs indépendants a considérablement augmenté. C’est dans ce contexte que LinkedIn plancherait actuellement sur une nouvelle plateforme baptisée “Marketplaces” et qui serait destinée à mettre en relation freelances et clients, ont rapporté nos confrères de The Information en s’appuyant sur deux sources proches du projet.

Marketplaces, la plateforme dédiée aux freelances

LinkedIn étaye son offre. Conscient des nouveaux enjeux créés par la Covid-19, le réseau social appartenant à Microsoft développe actuellement "Marketplaces". Une fois lancée, cette plateforme aura pour objectif premier de mettre en relation clients et travailleurs indépendants. Elle devrait également intégrer un service de paiement qui permettra de rémunérer directement et de façon sécurisée les missions effectuées dans le cadre d'une collaboration entre les deux partis.

Avec cette nouvelle offre, LinkedIn se placerait en concurrence directe avec les plateformes Fiverr et Upwork. Malgré son "retard", le réseau social des professionnels partirait avec un avantage de taille qui n'est autre que son importante base d'utilisateurs. En effet, selon les derniers chiffres avancés, LinkedIn compterait pas moins de 740 millions d'usagers.

Des avantages pour les indépendants et les entreprises, mais aussi pour LinkedIn

Attendue pour le mois de septembre, cette nouvelle plateforme présenterait de nombreux avantages pour l'ensemble des partis concernés. D'abord, les entreprises pourraient trouver plus facilement des personnes qualifiées pour remplir les missions données. Les freelances, eux, auraient accès à de nouvelles opportunités de travail, et se verraient offrir une nouvelle plateforme de communication pour faire valoir leurs qualifications. Enfin, pour LinkedIn, MarketPlaces pourrait attirer de nouveaux utilisateurs, tout en devenant une nouvelle source de revenus.

Rappelons qu'à l'heure actuelle, le réseau social détenu par Microsoft réussirait à tirer en moyenne 30 dollars par utilisateur actif mensuel, et aurait ainsi généré 8,8 milliards de dollars de revenus en 2020, ce qui représente une augmentation d'environ 20% par rapport à 2019. Ensemble, Upwork et Fiverr auraient généré, quant à eux, 550 millions de dollars de revenus au cours de l'année passée, soit une hausse de 37% en comparaison à 2019. Manifestement en pleine explosion, le marché des "freelances" représente une nouvelle opportunité majeure que LinkedIn n'est pas prêt à laisser passer.