Depuis 2008, Jaguar Land Rover est une filiale de la société automobile indienne Tata Motors, après avoir fait partie du groupe Ford. À l'occasion d'une conférence de presse qui s'est tenue le 15 février, Thierry Bolloré, PDG de Jaguar Land Rover, a dévoilé les futures étapes de la transformation numérique de son groupe en expliquant comment Jaguar prévoyait de tirer parti du savoir-faire technologique de Tata.

Jaguar Land Rover veut tirer profit de son appartenance au groupe Tata

Jaguar Land Rover ne cache plus ses ambitions : devenir une marque de luxe entièrement électrique. Au cours des cinq prochaines années, le constructeur automobile compte s'appuyer sur l'aide de sa maison mère Tata Motors pour lancer six véhicules électriques. Les ingénieurs de Tata sont spécialisés dans les domaines des logiciels, de l'informatique, des communications et de l'ingénierie et vont, selon Thierry Bolloré, permettre de repenser la marque Jaguar Land Rover. Une transformation numérique qui pourrait aller plus vite que celle des concurrents, notamment parce qu'il s'agit d'une série de sociétés sœurs qui peuvent s'appuyer sur un seul propriétaire.

Comme l'explique Thierry Bolloré : "c'est là que l'appartenance au groupe Tata constitue un avantage, nous disposons de tant d'ingrédients dont nous avons besoin de l'intérieur. D'autres doivent s'appuyer sur un partenariat extérieur. Nous avons un accès naturel aux leaders mondiaux de l'énergie, de la technologie, de la communication et des logiciels. Le potentiel est incroyable. Jaguar Land Rover compte des milliers d'ingénieurs en logiciels au Royaume-Uni, en Irlande et en Chine". En effet, les ingénieurs technologiques du groupe Tata représentent environ 25% du total des ingénieurs et cette part va augmenter au fil des années.

Devenir une "marque de luxe entièrement électrique"

Le PDG de Jaguar Land Rover fait certainement référence à la récente collaboration entre Volkswagen et Microsoft. Le partenariat a été annoncé il y a à peine quelques jours. Le groupe Volkswagen décide de faire appel à Microsoft pour mettre un coup d’accélérateur au développement de ses systèmes de conduite autonome. Si le constructeur allemand travaille déjà avec la firme de Redmond sur un véhicule connecté, cette fois-ci Volkswagen veut vraiment se concentrer sur les véhicules autonomes. L’idée derrière ce partenariat est de combiner l’expertise de Volkswagen en matière de connaissances automobiles avec les technologies cloud de Microsoft Azure.

Dans sa présentation de lundi, le PDG de Jaguar Land Rover n'a pas donné énormément de détails sur les technologies que le groupe prévoyait de déployer. Il n'a par exemple pas été question de technologies de conduite autonome. L'annonce portait surtout sur la stratégie et l'orientation de la marque. Parmi les grandes annonces faites, nous pouvons tout de même retenir les suivantes : Jaguar Land Rover veut devenir une entreprise zéro carbone d'ici 2038 et faire de Jaguar une marque de luxe entièrement électrique à partir de 2025. Enfin le groupe prévoit de lancer la toute première Land Rover entièrement électrique en 2024.