Peu à peu, le virage numérique a changé les usages et les outils de l’ensemble des services des organisations. Attention toutefois à ne pas privilégier les techniques à la stratégie et les outils à la réflexion globale.

La transformation digitale est devenue indispensable pour pérenniser les structures, suivre le mouvement initié par les consommateurs et les pureplayers, et saisir de nouvelles opportunités parfois insoupçonnées.

Dans son livre blanc intitulé “Transformation digitale, une histoire de culture et d’ambition”, emlyon business school développe sa propre approche de cette révolution qui s’accélère, notamment en insistant sur le rôle des dirigeants.

Découvrir le livre blanc
 

Le digital, source d’opportunités inépuisable depuis toujours et pour longtemps encore

Avec ses leviers de croissance, la transfo-num (aussi appelé transition numérique ou transformation digitale) permet aux organisations de grandir, notamment via de nouveaux marchés.

Mais tout n’est pas rose : encore parfois perçu comme anxiogène et contraignant, ce processus de transformation globale n’est pas avare en défis. Heureusement, les entreprises peuvent compter sur leur business model initial pendant leur digitalisation.

Il semblerait que la réussite de toute transformation digitale soit le fruit d’un mélange de 3 éléments essentiels : l’autonomie, la cohérence et l’écosystème. Nombreux sont ainsi les méthodologies, les process et les outils qui peuvent aider les dirigeants dans leur mission, comme l’explique le livre blanc.

Cependant, “digital” et “opportunités” ne sont synonymes que si les efforts menés sont suffisants, selon Philippe Silberzahn, professeur à emlyon business school et co-auteur du livre Stratégie Modèle Mental :

« Toutes les entreprises vivent le même bouleversement, mais le vrai danger consiste à ne rien faire car le digital est surtout une source d’opportunités, à condition d’être pris à bras le corps. Il nécessite de changer, d’acquérir de nouvelles compétences, de faire évoluer sa culture… »

L’acquisition de la culture digitale pour fédérer malgré les différences

La transformation digitale repose avant tout sur les humains qui font avancer l’organisation. Pour que le virage numérique se déroule sans accroc, l’une des clés est donc de fédérer les profils mêmes les plus atypiques autour de la transformation digitale… et c’est surtout ici qu’entre en jeu le dirigeant, qui a pour mission de donner le cap.

Toujours dans le cadre de cette culture digitale, les méthodes de travail sont amenées à évoluer, tout comme les paradigmes traditionnels de l’entreprise.

Si la majorité des dirigeants sont définis comme “conquérants”, toute cette mutation est plus complexe lorsque celui ou celle qui commande fait partie des “sceptiques” ou des “apprentis”.

Néanmoins, rien n’est perdu et en parallèle, un autre challenge les attend : changer leur modèle mental, pour ensuite diffuser ce changement dans l’organisation.

Comment ? Sans supposer, mais en observant, en expérimentant, en co-construisant et in fine en pivotant leur activité.

Le dernier point crucial pour adopter une culture digitale est l’anticipation de la réorganisation interne qui permet d’éviter la casse sociale, de faciliter les évolutions et d’unir sous la même bannière tous les collaborateurs.

Télécharger le livre blanc
 

La nécessité de se former pour saisir les opportunités du digital

Si les questions techniques et technologiques sont centrales dans la transformation digitale, elles sont loin d’être les seules. Les outils se succèdent, mais les enjeux stratégiques restent sensiblement les mêmes, tout comme l’esprit qui doit habiter les dirigeants et les initiateurs de la transition (notamment au pôle marketing), fait de curiosité, d’innovation et d’ambition.

Antoine Zweifel, responsable digital, explique parfaitement ce point :

« IA, blockchain, Open Banking, API, informatique quantique, Machine learning, RPA… j’ai tout appris au fur et à mesure des projets sur lesquels j’ai travaillé pendant ma carrière. Me former grâce au certificat Transformation Digitale des Organisations a été important pour acquérir le vernis académique et théorique dont je ne disposais pas. J’ai également beaucoup appris sur des méthodes de travail plus collaboratives comme le World Café, le design thinking... »

emlyon business school s’engage dans la transformation digitale des organisations, cette IIIe Révolution industrielle qui bouscule les priorités. Parcourez ce livre blanc pour en savoir plus sur la vision de l’école sur le sujet et pour découvrir une nouvelle grille de lecture d’un phénomène déjà mainte fois analysé.

Télécharger le livre blanc