La plupart des constructeurs automobiles choisissent un poulain technologique sur lequel miser pour le développement de leurs véhicules autonomes. Après Toyota et Aurora, c’est au tour de Volkswagen de choisir Microsoft. Le constructeur automobile allemand vient d’annoncer sa collaboration à venir avec la firme de Redmond pour accélérer le déploiement de ses technologies de conduite autonome.

Les constructeurs automobiles ont besoin des géants du web

C’est officiel : le groupe Volkswagen décide de faire appel à Microsoft pour mettre un coup d’accélérateur au développement de ses systèmes de conduite autonome. La société l’a annoncé dans un article de blog publié le 11 février 2021. Si Volkswagen travaille déjà avec la firme de Redmond sur un véhicule connecté, cette fois-ci le constructeur allemand veut vraiment se concentrer sur les véhicules autonomes. L’idée derrière ce partenariat est de combiner l’expertise de Volkswagen en matière de conduite autonome avec les technologies cloud de Microsoft Azure.

Volkswagen n’est pas le seul grand constructeur automobile à s’intéresser aux technologies de conduite autonome. Le groupe Renault-Nissan travaille par exemple avec Waymo sur le développement de la conduite autonome en France. Les géants du web ne sont pas non plus en reste. Microsoft a justement déjà investi 2 milliards de dollars dans Cruise, une société spécialisée dans les véhicules autonomes.

Apple veut aussi sa voiture autonome : l’Apple Car. La marque à la pomme n’a toujours pas officialisé de partenariat. Il semblerait que l’entreprise hésite sur le bon constructeur à choisir. Les discussions avec Hyundai semblent au point mort, mais Apple ne devrait pas avoir de mal à trouver un partenaire pour construire sa voiture autonome. Une hypothétique collaboration avec Nissan semble être d’actualité.

Volkswagen voit les choses en grand

Comme la plupart des constructeurs automobiles, Volkswagen a de grands projets pour devenir un leader dans le secteur des nouvelles mobilités. Ce nouveau partenariat avec Microsoft devrait lui permettre d’y parvenir. Pour y parvenir, le constructeur allemand sait pertinemment qu’il va devoir développer bien plus qu’une voiture connectée. Les technologies de conduite autonome sont indispensables pour opérer cette transition.

Le constructeur prévoit notamment d’équiper le Qatar avec des navettes autonomes d’ici 2022. Dans le cadre de ce partenariat, quatre marques du groupe Volkswagen seront impliquées : Volkswagen, Scania, MOIA et Audi Autonomous Intelligent Driving (AID). Le groupe allemand a pour mission de développer l’ensemble des systèmes de transport public nouvelle génération dans la ville de Doha.

Volkswagen prévoit également de développer son propre système d’exploitation, le VW.OS pour connecter les voitures depuis son unité car.software. Une réalité qui semble encore lointaine, comme pour la plupart des constructeurs d’ailleurs. C’est justement pour cette raison que Volkswagen a décidé de s’associer à Microsoft : pour accélérer le déploiement de toutes ces technologies grâce à l’expertise en intelligence artificielle et en cloud du géant américain.