Snap, la maison-mère de Snapchat, a révélé son bilan financier pour le dernier trimestre de 2020. Sur la même tendance que les autres grands réseaux sociaux, les revenus de la firme sont nettement à la hausse.

Snap continue sur sa lancée. Après un troisième trimestre plus que réussi, l’entreprise d’Evan Spiegel enregistre des chiffres encore plus impressionnants pour le quatrième. Ainsi, elle a généré 911 millions de dollars de revenus contre 678,7 millions au trimestre précédent, cela représente surtout une hausse de 62% par rapport à la même période de l’année dernière. Elle a également connu une augmentation de 22% de ses utilisateurs actifs quotidiens, qui sont désormais au nombre de 265 millions. Par ailleurs, la firme précise dans son communiqué que « les Snapchatters ont en moyenne ouvert l’application 30 fois par jour au quatrième trimestre 2020 ».

Dans les détails, Snap a également révélé que sa fonctionnalité Spotlight, lancée en novembre pour concurrencer TikTok, possédait déjà 100 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Ce chiffre n’est pas surprenant puisque Snapchat s’était engagé à distribuer 1 million de dollars par jour aux créateurs qui réalisent les meilleures vidéos ; certains d’entre eux sont ainsi devenus millionnaires grâce à la plateforme. Il faut toutefois noter que Spotlight reste encore loin derrière TikTok, qui enregistrait 100 millions d’utilisateurs mensuels rien qu’aux États-Unis en juin 2020, et qui a récemment annoncé la mise en place d’un budget de 200 millions de dollars pour rémunérer les créateurs. À noter que Reels, fonctionnalité d’Instagram également pensée pour rivaliser avec l’application chinoise, ne rencontre pas le succès escompté, et le réseau social a d’ailleurs omis de révéler ses audiences.

En outre, Snap a eu un mot sur ses outils de réalité augmentée, et affirme que « plus de 200 millions d'utilisateurs actifs s'engagent chaque jour dans la réalité augmentée » sur sa plateforme. Malgré ces excellents chiffres, Snap pourrait connaître une baisse de régime en 2021, notamment à cause de l’App Tracking Transparency qu’Apple prévoit de déployer prochainement. Toutefois, Evan Spiegel assure que l’outil est fondamentalement une bonne chose pour les consommateurs, et il a expliqué que son entreprise faisait tout pour se préparer en amont et ne être affecté par la fonctionnalité qu’à court terme.