Nous savons la place qu'occupent les réseaux sociaux dans la vie des jeunes depuis une dizaine d'années. La génération Z, ces jeunes nés après 1995, sont baignés dans cet univers depuis leur adolescence. On peut clairement dire qu'ils ont grandi avec les réseaux sociaux. Parole aux Jeunes by Diplomeo a mené l'enquête auprès de 4682 jeunes gens pour comprendre leurs affinités avec les réseaux sociaux. Instagram semble avoir volé la vedette à Facebook chez les 16-25 ans.

Les 16-25 ans préfèrent Instagram

Cette étude est publiée quatre années après le tout premier sondage réalisé par Diplomeo. En le décryptant, on comprend mieux les usages que font les jeunes issus de la génération Z, des réseaux sociaux. On découvre notamment leurs réseaux sociaux préférés, le temps qu'ils passent dessus, ceux qu'ils suppriment, ou encore à quoi leur sert les réseaux sociaux. Parmi les données les plus pertinentes : le top 3 des réseaux sociaux avec dans l'ordre Instagram, Snapchat et Facebook.

Dans la même catégorie

Il y a quatre ans, Facebook était loin devant Instagram et Snapchat. Aujourd'hui les tendances se sont clairement inversées et Facebook est même relégué à la troisième place... ça pique ! On peut lire qu'Instagram est utilisé par 82% des 16-25 ans, l’application du petit fantôme fédère 74% des jeunes de la génération Z tandis que Facebook n'en séduit plus que 54% contre 93% en 2017. Une baisse significative par rapport au premier sondage de Diplomeo. Mark Zuckerberg ne doit pas avoir de regret à propos de l'acquisition d'Instagram.

La chute libre de Facebook...

Facebook peut officiellement être considérée comme une application "old school". En effet, en plus d'être déserté, Facebook est aussi le réseau social le plus supprimé cette année (10%), devant Twitter (8%), Instagram (6%) et Snapchat (6%). Globalement on constate que les jeunes suppriment moins leurs réseaux sociaux qu'il y a quatre ans. Facebook est également le réseau social privilégié des harceleurs… 57% des jeunes interrogés ont déjà été harcelés sur Facebook contre seulement 13% sur Twitter ou 1% sur TikTok.

L'étude suggère que plus les jeunes ont tendance à montrer leur vie privée sur les réseaux sociaux, plus ils risquent de subir des pressions ou du harcèlement moral. Aussi, on observe que les filles subissent plus de harcèlement que les garçons mais qu'elles sont plus nombreuses à partager leur vie privée sur le web ce qui peut laisser penser que les comptes privés peuvent limiter les risques. En 2021, 76% des jeunes disent avoir mis leurs comptes en mode privé. Avec tous ces changements en seulement quatre ans, difficile de dire à quoi s'attendre en 2025... TikTok deviendra peut-être le roi des réseaux sociaux. L'infographie complète ici :

Infographie sur l'usage que les jeunes font des réseaux sociaux / Diplomeo