Dans un communiqué publié le 8 février 2021, Electronic Arts (EA) a annoncé le rachat de Glu, entreprise spécialisée dans le développement de jeux mobiles, pour 2,4 milliards de dollars. L’acquisition sera entièrement complétée à la fin du mois de juin 2021.

Des titres basées sur des célébrités

Bien que son nom soit peu connu, Glu, entreprise dans laquelle Tencent a notamment investi, est un poids lourd dans le secteur des jeux sur smartphones. L’éditeur est spécialisé dans la conception de jeux basés sur des célébrités, le plus célèbre d’entre eux étant sans aucun doute Kim Kardashian: Hollywood. Des titres inspirés de Britney Spears, de Nicki Minaj ou encore du chef Gordon Ramsay ont également été réalisés par la firme. La majorité des jeux de Glu sont gratuits et proposent de nombreux achats in-app.

Suite à l’acquisition, les 800 employés de Glu vont continuer à travailler indépendamment sur les jeux de la société, mais ils pourront également développer des titres basés sur la propriété intellectuelle d’EA, dont la réputation dans le monde du gaming n’est plus à faire : il s’agit du deuxième plus grand éditeur de jeux vidéo américain en termes de capitalisation boursière après Activision Blizzard Inc., notamment grâce à des titres cultes comme FIFA et Battlefield.

EA veut doubler sa présence sur le marché mobile

L’objectif d’Electronic Arts à travers ce rachat est clair : prendre une place plus importante sur le marché du jeu mobile qui est, on le rappelle, en pleine expansion. Littéralement boosté par la pandémie, le secteur a battu des records absolus lors de la première période de confinement en générant 19 milliards de dollars.

« Le mobile continue à se développer en tant que plus grande plateforme de jeux au monde, et avec l’ajout des jeux et du talent de Glu, nous doublons la taille de notre activité mobile », a déclaré Andrew Wilson, PDG d’EA. L’éditeur américain a précisé qu’il comptait 100 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur ses jeux mobiles. « Grâce à notre vaste portfolio et à notre audience mondiale croissante, nous offrirons des expériences plus intéressantes à nos acteurs et favoriserons la croissance d’Electronic Arts », a continué le PDG.Pour l’heure, l’éditeur n’a pas donné d’indice sur le potentiel contenu qui pourrait naître de l’union des deux entreprises.

Pour rappel, l’industrie du jeux vidéo a généré 139,9 milliards de dollars en 2020, un chiffre synonyme d’une croissance jamais vue auparavant pour ce secteur.