Selon CNBC, Apple et Hyundai sont sur le point de trouver un accord pour officialiser la production de l’Apple Car. De multiples sources ont indiqué que la production de cette voiture Apple pourrait avoir lieu dans l’usine d’assemblage de Kia à West Point, en Géorgie. La production pourrait démarrer dès 2024 selon des sources très proches du dossier.

Trouver la bonne formule pour développer l’Apple Car

Depuis quelques mois, les spéculations vont bon train à propos du développement d’une voiture Apple. S’agira-t-il simplement des logiciels du géant technologique dans une voiture Hyundai ? Ou bien la marque aura-t-elle son propre véhicule, avec le logo Apple, fabriqué à l’aide du constructeur automobile et de ses usines ? Il semblerait que la deuxième option soit celle qui se rapproche le plus de la réalité. Il s’agira donc bien d’une voiture Apple et sa production devrait démarrer en 2024.

À ce jour, aucun accord n’a encore été conclu entre Hyundai et Apple mais cela ne saurait tarder. Un accord qui n’empêchera certainement pas Apple se s’allier à d’autres constructeurs. Selon l’analyste Ming-Chi Kuo, Apple pourrait également travailler avec l’américain General Motors et l’européen PSA pour développer son projet d’Apple Car. Dans tous les cas, les chances qu’Apple fabrique son propre véhicule dans ses usines sont quasiment nulles.

Apple veut exploiter le marché des transports et de la mobilité

En effet, la construction d’un véhicule comporte environ 40 à 50 fois plus de pièces qu’un smartphone. Ce n’est pas du ressort d’Apple, encore moins si l’entreprise veut sortir un véhicule rapidement. Pour le moment, les porte-parole d’Apple et de Hyundai ont refusé de faire des commentaires sur ce sujet. Les deux entreprises ont de réels intérêts à travailler ensemble selon CNBC. Pour Apple, c’est évident : développer une voiture autonome ouvre la possibilité d’exploiter un marché mondial de l’automobile et de la mobilité évalué à 10 000 milliards de dollars.

En comparaison, le marché des smartphones ne représente « que » 500 milliards de dollars. Apple en détient déjà un tiers, alors que sur le marché des transports et de la mobilité, il y a tout à faire. La marque n’aurait besoin que de 2% de ce marché pour arriver au niveau de ce qu’elle fait avec les smartphones. Pour Hyundai, la collaboration avec Apple, dirigée par Euisun Chung, est une très belle opportunité. La marque estime que : « la renommée d’Apple peut faire la différence dans le domaine de la conduite autonome« . En travaillant avec Apple, Hyundai va certainement pouvoir accélérer le développement de ses propres projets de véhicules autonomes et électriques.