Alors que le marché du cloud explose partout à travers le monde, Google annonce le lancement de son deuxième câble sous-marin : Dunant. Les projets de câbles sous-marins de Google sont nombreux. On en compte une douzaine. Celui-ci relie les États-Unis à l’Europe et le géant américain annonce officiellement sa mise en service.

Dunant entre en activité

Il convient de s’arrêter sur le nom de ce câble : Dunant. Avec ce projet, Google a voulu rendre hommage à Henri Dunant, créateur de la Croix-Rouge et premier lauréat du prix Nobel de la paix. Le géant américain réalise d’énormes investissements dans le développement des infrastructures cloud depuis quelques années. Google croit au potentiel de ce marché et il semblerait qu’il ne se trompe pas.

Ce câble sous-marin fait justement partie des gros investissements de Google. Dunant s'étend sur près de 6 600 km de Virginia Beach aux États-Unis à Saint-Hilaire-de-Riez en France. Il entre en activité exactement deux ans après le lancement de Curie, le tout premier câble sous-marin de Google qui a pris du service au début de l’année 2019. Ce dernier s’étend sur plus de 10 000 km de Los Angeles au Chili en passant par la côte pacifique.

Les câbles ont le vent en poupe

La plupart des grandes entreprises technologiques investissent aujourd’hui dans des infrastructures comme des câbles sous-marin ou des satellites avec un même objectif : améliorer la connectivité du monde. Justement, le câble Dunant ne passe pas très loin de Marea, celui déployé en 2017 par Facebook et Microsoft entre Virginia Beach à Bilbao sur la côte nord de l'Espagne. Ces gigantesques câbles vont jouer un rôle primordial dans la diffusion d’Internet au cours des prochaines années.

En effet, comme les satellites de Starlink, les câbles posés au fond des océans offrent une capacité beaucoup plus importante et une latence plus faible, un point essentiel pour Google qui cherche à rattraper Microsoft et Amazon dans la course au cloud. Aujourd’hui, les câbles sous-marins acheminent environ 98% de l'ensemble du trafic internet. Avec Dunant, Google promet des vitesses de 250 Tbps. Un potentiel incroyable.

Désormais le géant américain va se concentrer sur le déploiement de ses deux autres câbles sous-marin, Equiano, entre le Portugal et l'Afrique du Sud et Grace Hopper entre les États-Unis et le Royaume-Uni.BParmi les autres projets de Google allant dans ce sens, nous suivions depuis quelques années le développement de Loon. Un système de ballons flottants qui permettait d’amener une connexion Internet dans les zones les plus reculées du monde. Malgré de premiers résultats intéressants, Google a abandonné le projet ne trouvant pas la voie de la rentabilité.