Facebook vient d’annoncer le test d’un nouvel outil destiné aux annonceurs, il va leur permettre d’éviter que leurs publicités apparaissent auprès de sujets sensibles ou non appropriés.

Il s’agissait d’une fonctionnalité très attendue depuis le boycott de Facebook par de nombreux annonceurs l’été dernier. Rappelez-vous, des géants de l’industrie comme Coca-Cola, Starbucks ou encore Ben & Jerry’s avaient pris la décision de ne plus diffuser leurs publicités sur le réseau social ; en cause, sa non prise de parole pour défendre les droits civiques, ainsi que son inaction pour réguler les contenus haineux. La firme de Mark Zuckerberg avait alors promis de prendre les mesures nécessaires et elle vient de faire un premier pas en avant.

Dans la même catégorie

Elle va ainsi tester, avec un nombre restreint de partenaires pour commencer, un outil pensé pour les marques afin qu’elles puissent exclure des sujets à côté desquels leurs publicités pourraient apparaître sur le feed de Facebook. Concrètement, une entreprise spécialisée dans la vente de jouets pour enfants pourra choisir de rester éloignée des contenus traitant de « crimes et de tragédies » par exemple. Parmi les thématiques que les annonceurs pourront cocher pour les éviter, on retrouve également « news et politiques » ou encore « problèmes sociétaux ».

« Fournir aux annonceurs des outils d'exclusion de sujets pour contrôler le contenu à côté duquel leurs publicités apparaissent est un travail incroyablement important pour nous, et pour notre engagement envers l'industrie via le GARM », a ainsi déclaré Carolyn Everson, vice-présidente du Global Business Group de Facebook. La GARM, pour Global Alliance for Responsible Media, compte d’autres Big Tech comme YouTube ou Twitter et cherche à définir quel contenu est préjudiciable, des normes de signalement ou encore un contrôle indépendant pour les annonceurs sur les grandes plateformes numériques. D’ailleurs, Twitter a récemment annoncé travailler sur son propre outil de sécurité pour les marques.

Définir de nouveaux standards pour la publicité en ligne est un élément très important pour de nombreuses marques. En effet, des firmes comme Facebook génèrent des revenus grâce aux publicités, et donc grâce aux marques qui les diffusent. Dans le même temps, ces mêmes plateformes hébergent des contenus problématiques voire même haineux, qui sont indirectement rendus visibles par l’argent des marques, d’où le besoin de contrôle plus poussé sur la diffusion de leurs publicités sur les réseaux sociaux.

Facebook a précisé que les essais de son nouvel outil pourraient durer toute l’année.