Le 27 janvier 2021, le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung est revenu sur la création de la European Cloud User Coalition, une coalition de 13 banques européennes qui veulent établir de nouveaux standards sur le stockage des données. Adossée au projet Gaia-X, la European Cloud User Coalition veut peser face aux géants du secteur, Amazon, Microsoft et Google.

13 banques européennes lancent la European Cloud User Coalition

Cette nouvelle alliance européenne, composée de 13 institutions bancaires européennes, plaide en faveur d’un cloud public européen respectueux des données financières. Depuis quelques années, on sent bien qu’il y a une volonté de la part des acteurs européens de s’associer pour travailler de manière collaborative et peser face aux grandes entreprises américaines et chinoises. On pense évidemment au projet GAIA-X, ce projet franco-allemand pour créer un cloud européen et souverain. En juillet 2020, seize banques européennes décidaient également de s’allier pour lancer EPI, une alternative à Visa et MasterCard.

Cette fois-ci, 13 institutions bancaires européennes ont décidé de s’associer pour créer un cloud respectueux des données. Parmi les banques qui prennent part au projet, nous retrouvons : l’italien Unicredit, les banques néerlandaises ING et KBC, les autrichiennes Erste Bank et Bawag, la Swedbank de Suède et l’irlandaise Allied Irish Banks. L’initiative remonte à 2019 et part du groupe bancaire allemand Commerzbank.

Écrire les standards d’un nouveau cloud européen

Selon Markus Chromik, Chief Risk Officer de la Commerzbank : « la European Cloud User Coalition doit s’assurer que les exigences européennes en matière de protection des données et d’externalisation des services bancaires sont respectées, même si nous sous-traitons à des sociétés américaines ». En 2021, la plupart des banques utilisent toujours les services cloud proposés par les entreprises américaines que nous connaissons tous : Amazon, Microsoft ou encore Google.

La European Cloud User Coalition a déjà rédigé sa feuille de route. Premièrement, l’idée est d’établir un document dans lequel seront décrits les standards d’un nouveau cloud européen opérant sur le secteur financier. La coalition de banques européennes précise dit qu’elle : « espère que cela rendra les institutions financières européennes moins dépendantes des fournisseurs de cloud computing pour faire le bon choix dans leur prestataire technologique à long terme ».

Markus Chromik est convaincu que ce consortium devra avancer aux côtés de GAIA-X. En revanche, il est lucide et affirme que : « je suis conscient que tout cela prend du temps. Il y a un véritable travail de veille à effectuer. Je pense qu’il y a deux années de travail avant qu’un cloud européen ne soit disponible pour les banques ».