« Les clients reconnaissent maintenant qu'ils ne peuvent pas gérer leur entreprise entre quatre murs [...] Ce que nous avons vu dans la pandémie, c'est que nos clients veulent se transformer et ils en ont besoin », affirme Christian Klein, le PDG de SAP. De fait, la pandémie de Covid-19 a largement contribué à la démocratisation des services cloud, notamment avec l’augmentation du télétravail qui demande à ce que l’ensemble des employés puissent avoir accès aux données de leur entreprise depuis chez eux. C’est donc face à ce constat que l’éditeur allemand a lancé son nouveau service Rise with SAP qui soutient les entreprises dans leur migration cloud et leur numérisation. Cette plateforme SaaS facilite l’intégration d’applications et doit encourager les clients SAP à adopter une stratégie cloud.

En octobre 2020, l’éditeur allemand prévoyait une baisse de ses revenus cloud jusqu’en 2025, mettant en avant des « retards dans les investissements ». Toutefois, l’entreprise est revenue sur ses prévisions le mercredi 27 janvier 2021, annonçant cette fois-ci vouloir tripler ses revenus cloud d’ici 2025. Pour ce projet, SAP travaille avec Microsoft dont le partenariat a été étendu. Par ailleurs, l’entreprise a fait savoir qu’elle venait d’acquérir la startup berlinoise Signavio pour près d’un milliard d’euros.

Le cloud est un secteur plein de challenges pour SAP qui couvre seulement 1% du marché mondial... contre 33% pour le leader Amazon Web Services et 18% pour Microsoft Azure, qui à eux deux couvrent plus de 50% du marché, selon les chiffres de Synergy Research Group. Néanmoins, la force de SAP réside dans la diversité de ses services pour entreprises. L’éditeur de logiciels propose des solutions variées, notamment de business intelligence. L’entreprise allemande compte plus de 400 000 clients, dont beaucoup ont installé leurs solutions sur des serveurs internes, mais aussi en cloud par le biais de S/4Hana. Cette expertise sera un atout pour cibler les besoins de ses clients : « Nous savons ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans une entreprise », affirme Christian Klein.

Au troisième semestre 2020, SAP a fait état d'une baisse de 4%, ce qui a provoqué une chute de son action, l’une des plus importantes de son histoire. En janvier 2021, le départ d’Adaire Fox-Martin du poste de responsable clientèle est venu perturber un peu plus l’éditeur de logiciels. Rise with SAP ambitionne donc d’inverser la tendance de 2020.