Pour mener à bien un projet, l’organisation est essentielle. Qu’est-ce que je souhaite faire ? Par où commencer ? Comment prioriser ? Des questions qui surviennent sans cesse, une fois la stratégie globale du projet définie. Nombreux sont d’ailleurs ceux à vouloir entrer dans le vif du sujet, faire tout en même temps (et finalement rien). Que ce soit pour lancer un produit, mettre en place de nouveaux processus, réfléchir à une stratégie marketing, définir un plan d’action peut paraître anodin ou inutile et pourtant c’est primordial.

Qu’est ce qu’un plan d’action ?

Un plan d’action, c’est un ensemble d’initiatives et de dispositifs mis en place pour atteindre un but précis. Qui fait quoi, comment, pour quand et avec quoi sont les questions essentielles à se poser pour réaliser un plan d’action.
Finalement, créer un vrai plan d’action, c’est préparer une feuille de route, un peu comme réaliser une recette de cuisine. Oui, il est possible d’effectuer des modifications sur la recette de base, mais une ligne directrice est là pour préparer quelque chose de bon ! Un plan d’action c’est pareil, une ligne directrice pour le bon déroulé d’un projet, qui n’est pas figé dans le temps et qui peut être amené à changer.

Le plan d’action permet d’avoir des objectifs précis pour atteindre le but en question. Les différentes actions à réaliser sont également détaillées. Ce dernier permet de rester concentré et ainsi éviter de s’éparpiller sur des choses annexes.

En fonction du projet, du business ou encore de l’intérêt du plan d’action, il peut être intéressant de créer un plan d’action en début d’année, d’une durée de 90 jours. Pour visualiser les différentes tâches à réaliser dans leur ensemble et l’avancement du projet, utiliser un outil comme un diagramme de Gantt, un tableur Excel ou bien des outils plus spécifiques comme Asana peut aider.

Les éléments essentiels à l’élaboration d’un plan d’action

Pour formaliser le plan d’action, il est important de répondre en amont à diverses questions :

  • Quel est l’objectif ?
  • Où en suis-je ?
  • Quels sont les obstacles potentiels ?
  • Quelles ressources vont être nécessaires ?
  • Quelle est la date butoir ?
  • Comment mesurer les résultats ?

Deux points sont également importants, au moment de la réalisation du plan d’action. Le premier concerne le niveau de détails. Détailler oui, mais pas trop. À force d’exercice, les détails importants seront aisément identifiables. L’objectif n’étant pas d’écrire une page par action à réaliser, mais plutôt les idées principales et surtout les résultats attendus, suite à cette action.

Le second c’est la communication. Communiquer ! Ok le plan d’action est réalisé et ce dernier avance. Cependant, il est essentiel d’informer les différentes parties prenantes impliquées de tout événement important (succès, échecs, problèmes…).
Pour que tout le monde s’y retrouve, le plan d’action ne doit pas être sous forme de dizaine et dizaine de documents. Un document simple, unique et sur lequel tout le monde peut collaborer. Rien n’empêche chaque personne impliquée dans le plan d’action, d’avoir des documents plus précis sur les actions à réaliser, les délais à respecter etc.

Au quotidien et pour tenir le plan d’action dans la durée, il faut faire des points et surtout être réaliste dans l’objectif à atteindre.

La création d’un plan d’action demande du temps, tout comme sa mise en place. Même si le suivre peut paraître difficile, c’est une feuille de route à la bonne réalisation de tout projet.