Thales a développé une solution de cloud de défense qui permet d'aider les forces armées à analyser et à partager des informations en temps réel. L'entreprise française a été sélectionnée par l'OTAN dans le cadre d'un appel d'offres international. Thales mettra donc d'ici quelques mois, le "Nexium Defence Cloud", à disposition de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (l'OTAN) qui regroupe 30 pays dont 21 sont membres de l'Union européenne.

Thales dévoile le Nexium Defence Cloud

La technologie imaginée par Thales doit permettre aux forces armées de gagner en agilité et en performance grâce au partage d'informations en temps réel. Cette solution permet l'hébergement des données du centre de commandement principal, jusqu'au combattant en action, sur le terrain. En 2021, la protection et l'accès aux données sont des enjeux critiques pour les forces armées. C'est justement ce qui a poussé l'OTAN à rechercher un prestataire cloud.

Dans le communiqué de presse diffusé à l'occasion de l'annonce de ce nouveau partenariat, Thales affirme que : "le Nexium Defence Cloud offre une capacité d'analyse et de partage des données en temps réel du centre de commandement au théâtre d'opérations. Cette première solution cloud de défense certifiée est capable d'être déployée sur le théâtre d'opérations en moins de 24 heures grâce à son studio de conception de services et son système d'orchestration, contre plusieurs mois en principe".

La solution la plus modulaire du marché

L'entreprise française précise que sa solution est capable d'assurer la sécurité de l'ensemble du commandement militaire. À la fois des serveurs, du stockage de données, des caissons ou encore du système de supervision. C'est une manière pour Thales de contribuer à la transition numérique des forces armées.

Marc Darmon, DG adjoint des Systèmes d'information et de communication sécurisés chez Thales, précise que : "nous remercions l’OTAN de leur confiance renouvelée en notre expertise en matière de systèmes d’information et de télécommunication interopérables et sécurisés". Une technologie qui permettra certainement d'éviter le piratage des smartphones des soldats de l'OTAN, comme ce fût le cas en 2017.

Selon le provider, cette solution serait "la plus compacte, la plus intégrée et la plus modulaire du marché". Notons que la solution cloud de Thales répond au standard "Federated Mission Networking" (FMN) de l’OTAN. Il s'agit d'une norme définie par l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, qui établit le cadre de coopération des réseaux de commandement et de conduite lors des opérations en coalition.