Le ton monte entre Facebook et Apple. D’après TheInformation, le groupe de Mark Zuckerberg serait en train de préparer un dossier afin de poursuivre en justice la firme à la pomme pour pratiques anticoncurrentielles. Au cœur de cette plainte, les nouvelles politiques de protection des données personnelles d’Apple.

L’App Tracking Transparency est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase

Si les désaccords entre Apple et Facebook sont monnaie courante depuis une dizaine d’années, la tension entre les deux entreprises s’est considérablement intensifiée au cours de ces derniers mois. En cause notamment, l’outil App Tracking Transparency. Présenté par Apple à l’occasion de la WWDC 2020 et attendu courant de l’année 2021, celui-ci permettra aux détenteurs d’iPhone de décider s’ils acceptent de partager (ou non) leurs données selon les différentes applications et sites web.

Si l’entreprise de Tim Cook promet que cet outil a pour objectif d’offrir une meilleure protection des données privée, Facebook y voit avant tout un danger pour les entreprises qui ne pourront plus compter sur le ciblage publicitaire. Selon le raisonnement du groupe de Mark Zuckerberg, cela obligerait les développeurs à déployer des offres d’abonnements payants et à intégrer davantage de paiements in-app, ce qui serait finalement profitable à Apple puisque, rappelons-le, l’App Store s’octroie des commissions allant de 15 à 30% sur ces transactions. In fine, Facebook estime que cela pourrait venir à « tuer Internet ».

Facebook prend les armes contre Apple

Après avoir fait part de ses différentes craintes liées à l’arrivée de cet outil par voie de presse, le géant des réseaux sociaux chercherait désormais à aller plus loin en attaquant la firme à la pomme dans un procès pour pratiques anticoncurrentielles. En effet, d’après TheInformation, cela ferait plusieurs mois qu’un dossier serait en train d’être monté à l’aide d’un cabinet d’avocat.

Interrogé par l’AFP sur cette éventuelle plainte antitrust, un porte-parole de Facebook a commenté : « Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, nous pensons qu’Apple se comporte de façon anticoncurrentielle en utilisant son contrôle de l’App Store pour dégager plus de profits et aux dépens des petits éditeurs et petites entreprises ». Lors de la récente présentation de ses résultats trimestriels, Mark Zuckerberg s’est montré encore plus virulent : « Les changements d’iOS 14 signifient que de nombreuses PME ne pourront plus cibler leurs clients avec des pubs personnalisées. Apple peut dire qu’ils font ça pour aider les gens mais cela sert clairement leurs intérêts ».

Manifestement, il n’est plus question pour Facebook de prendre des gants : la guerre est bel et bien déclarée. Tout comme Epic Games qui a piégé Apple afin de lui intenter un procès, le géant des réseaux sociaux semble désormais prêt à prendre les armes pour venir à bout des pratiques de son rival.