Les maires de Pékin, Chen Jining, de Shanghai, Gong Zheng et le gouverneur du Guangdong, Ma Xingrui, veulent être des pionniers du yuan numérique en Chine. Ces deux grandes villes et cette région, la plus riche de Chine, testeront le yuan numérique dans les mois à venir. La Chine tient ses engagements et se rapproche de son objectif : devenir le premier pays au monde à lancer une MNBC.

Le yuan numérique bientôt monnaie officielle en Chine ?

Le South China Morning Post n’a pas beaucoup plus de détails sur le déploiement des tests prévus en 2021. Selon Wang Pengbo, un analyste des marchés financiers basé à Pékin : « à ce rythme, il est tout à fait possible que la Chine devienne la première nation au monde à avoir une monnaie souveraine numérique ». Ça tombe bien, c’est précisément l’objectif du gouvernement de Xi Jinping. Shenzhen, centre technologie de la Chine et même parfois surnommée la Silicon Valley chinoise, fera partie des grandes villes du Guangdong où le yuan numérique sera développé dans les prochains mois.

Cela ne sera pas une révolution pour les habitants de Shenzhen. En effet, ils sont déjà habitués au yuan numérique. L’année dernière, une loterie géante a été mise en place avec pour objectif de tester les comportements de consommation liés aux monnaies numériques. En collaboration avec la Banque Populaire de Chine, Shenzhen a annoncé la distribution de l’équivalent d’1,5 million de dollars en yuan numérique. Depuis, les habitants de cette grande ville du Sud de la Chine ont également pu tester les premiers distributeurs de monnaie numérique.

Plusieurs expérimentations sont en cours partout dans le pays

Le pays accélère le développement de sa monnaie numérique pour une raison principale : les défis économiques causés par la pandémie de Covid-19. Selon Zhou Ziheng, président de l’Institut de recherche sur la finance numérique moderne du Zhejiang : « les tests commencent dans les grandes villes, là où l’infrastructure commerciale, en particulier le système de paiement, est plus complète et où les habitants sont plus ouverts à l’innovation. Quand il y aura plus de données et que le système sera plus mature, il sera amené dans des villes plus petites ».

De premiers essais ont également été menés sur la plateforme JD.com, deuxième plus grande plateforme de commerce électronique de Chine. JD.com a accepté le yuan numérique sur sa plateforme pendant le Single Day 2020, un événement majeur en Chine, l’équivalent du Cyber Monday d’Amazon. D’ici quelques mois, les principales banques du pays pourraient être en mesure de distribuer cette fameuse monnaie numérique de banque centrale aux habitants chinois. Aux côtés de Pékin, Shanghai et Shenzhen, les villes de Xiongan, Chengdu, Changsha, Hainan, Qingdao, Dalian et Xi’an prévoient de démarrer des essais dans les prochains mois.