Altroconsumo, une association de consommateurs italienne, vient de porter plainte contre Apple pour l’affaire des iPhone bridés remontant à 2017. Elle exige notamment une compensation de la part de la marque à la pomme.

Cette histoire a fait couler beaucoup d’encre et a surtout terni l’image de la firme de Cupertino. À l’époque, elle avait en effet avoué avoir ralenti sa gamme d’iPhone 6 au fil du temps afin que la batterie ne soit pas trop lourdement affectée par les mises à jour. Cela comprend les iPhone 6, 6 Plus, 6S et 6S Plus. Afin de ne pas avoir un smartphone trop lent souffrant de gros problèmes de batterie, les détenteurs de ces appareils ont été contraints de changer de batterie ou de racheter un autre téléphone.

L’association demande ainsi une compensation à hauteur de 60 millions d’euros, c’est-à-dire de 60 euros par consommateur italien affecté. Dans un communiqué, Euroconsumers, organisation dont Altroconsumo fait partie, révèle que cette plainte fait suite à deux autres actions en justice débutées au mois de décembre 2020 par les groupes OCU en Espagne et Test-Achats en Belgique. « Lorsque les consommateurs achètent des iPhones Apple, ils s’attendent à des produits durables et de qualité. Malheureusement, ce n’est pas ce qui s’est passé avec la série des iPhone 6. Non seulement les consommateurs ont été escroqués, et ont dû faire face à la frustration et au préjudice financier, mais d’un point de vue environnemental, c’est aussi totalement irresponsable », a déclaré Els Bruggeman, responsable de la politique et de l’application de la législation chez Euroconsumers.

Pour l’occasion, Euroconsumers a réalisé une vidéo parodique qui accuse directement Apple d’obsolescence programmée :

De son côté, la marque à la pomme assure que les soucis rencontrés par les iPhone 6 n’ont jamais été intentionnels : « Nous n’avons jamais – et ne ferions jamais – quoi que ce soit qui puisse intentionnellement raccourcir la durée de vie d’un produit Apple ou dégrader l’expérience de l’utilisateur pour inciter les clients à effectuer des mises à niveau. Notre objectif a toujours été de créer des produits que nos clients aiment, et faire durer les iPhone aussi longtemps que possible en est une partie importante », a assuré l’un de ses porte-parole à The Verge.

Aux États-Unis, Apple a été condamnée à débourser 500 millions de dollars de compensation pour avoir ralenti les anciens iPhone, soit 25 dollars pour chaque Américain propriétaire d’un iPhone 6, 6 Plus, 6s, 6s Plus, 7 Plus ou SE. Plus récemment, elle a écopé d’une amende de 113 millions de dollars, toujours outre-Atlantique, pour cette affaire. « Ce nouveau procès est le dernier front dans notre lutte contre l’obsolescence planifiée en Europe. Notre demande est simple : les consommateurs américains ont reçu une compensation, les consommateurs européens veulent être traités avec la même équité et le même respect », conclut Els Bruggeman.