Quelques heures seulement après son investiture, Joe Biden a offert au site officiel de la Maison Blanche une refonte majeure. Dark Mode, accessibilité, inclusion sociale... Le nouveau président des États-Unis mise sur un design moderne et des fonctionnalités dans l'air du temps, à l'image des valeurs qu'il souhaite instaurer et véhiculer durant son mandat.

Un nouveau site pour un nouveau départ politique

Après quatre ans de mandat, Donald Trump a quitté la Maison Blanche ce mercredi 20 janvier 2021 au profit de Joe Biden. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier n'a pas perdu de temps pour commencer à opérer des changements. Quelques heures seulement après avoir prêté serment, l'administration du nouveau président élu a complètement transformé le site officiel de la Maison Blanche.

Parmi les changements les plus notables, on retient l'arrivée d'un Dark Mode qui s'active d'un simple clic sur une icône en forme de rond se situant à gauche de l'écran. Cette fonctionnalité, extrêmement populaire auprès des utilisateurs, est légion chez les plus grandes entreprises du web et de la tech (Facebook, Apple, Instagram, Gmail, Slack, etc). Pour cause, celle-ci présente de nombreux avantages parmi lesquels une amélioration de la lisibilité, une réduction de la lumière bleue ou encore une meilleure préservation de la batterie.

En dessous de cette fonctionnalité, on en retrouve une autre qui s'active tout aussi simplement et qui permet de changer la taille des textes. Une nouveauté qui permettra aux personnes malvoyantes, notamment, de naviguer plus facilement sur le site et d'accéder plus simplement à ses informations. Dans le même objectif, des descriptions (balises de textes alternatifs) ont été ajoutées à la majorité des photographies disponibles sur le site.

À gauche de l'écran, les icônes permettant de passer au Dark Mode et d'agrandir le texte.

À gauche de l'écran, les icônes permettant de passer au Dark Mode et d'agrandir le texte. Capture d'écran : WhiteHouse.gov / Siècle Digital

Le nouveau site de la Maison Blanche se veut également plus inclusif. Dans le formulaire de contact, chaque utilisateur pourra choisir le pronom qui est propre à son identité. Les options sont nombreuses : "she/her" (elle), "he/him" (il), "they/them" (iel), "other" (autre) et même "prefer not to share" (préfère ne pas le communiquer) peuvent être sélectionnées. Rappelons par ailleurs que Kamala Harris, vice-présidente, a elle-même spécifié son pronom au sein de sa biographie Twitter.

De la même façon, il est possible de changer la langue du site - qui est par défaut en anglais - pour l'espagnol. En effet, 18,4% de la population américaine serait composée de personnes hispaniques et latinos, selon un recensement datant de 2019. À titre de comparaison, les noirs non-hispaniques représenteraient environ 12,4% de la population.

Le site de la Maison Blanche en mode espagnol.

Le nouveau site de la Maison Blanche peut être affiché en espagnol. Capture d'écran : WhiteHouse.gov / Siècle Digital

Enfin, et c'est plus anecdotique, les équipes de Joe Biden ont glissé un message au sein du site de la Maison Blanche s'adressant aux experts en cybersécurité. En inspectant le code source de celui-ci, on peut voir apparaître la mention "If you’re reading this, we need your help building back better" accompagnée d'un lien menant vers une page de recrutement. Un petit easter egg sympathique, bien que relativement pertinent puisque n'importe qui peut accéder au code source du site d'un simple clic.

À travers le site de la Maison Blanche, Joe Biden réaffirme son désir d'unification

Accusé par ses détracteurs d'être trop âgé pour la présidence et surnommé "Sleepy Joe" par son ancien rival Donald Trump, Joe Biden leur fait un véritable pied de nez au travers de ce nouveau site. Reprenant des fonctionnalités populaires et présentant un design à la fois solennel et dans l'air du temps, il prouve que le nouveau président des États-Unis comprend bel et bien les enjeux modernes (tout du moins en matière de communication) et qu'il est capable de s'en accaparer avec brio.

Plus encore, Joe Biden a martelé durant tout le temps de sa campagne (et encore après la prise du Capitole) que sa priorité serait de réunifier le pays. Avec des fonctionnalités permettant une meilleure accessibilité et une inclusion sociale plus importante, le nouveau président des États-Unis démontre qu'il compte bel et bien tenir cette promesse au cours de son mandat.