Déjà en grande forme, le 24 novembre 2020, Snapchat a présenté un nouveau format de contenus. Baptisé Spotlight, elle permet aux créateurs de partager des vidéos pouvant durer jusque’à 60 secondes, avec un large choix de musique à intégrer. En complément de cette annonce, le réseau social a ouvert une cagnotte d’un million de dollars à distribuer quotidiennement pour les meilleures vidéos publiées.

Longtemps, Snapchat a établi les standards pour les formats populaires sur les réseaux sociaux. Des stories à la réalité augmentée, l’application a inspiré ses concurrents. Le succès fulgurant de TikTok a inversé les rôles, poussant Snapchat à adapter son offre, et lancer Spotlight. Discover avait déjà ouvert de réseau social avec des contenus publics de profils certifiés, cette nouvelle rubrique renforce d’autant plus cette impression. Pour reconquérir ses utilisateurs et augmenter leur taux d’utilisation de l’application, Snapchat propose donc un onglet Spotlight, dans lequel on retrouve un grand nombre de vidéos, avec ce défilement vertical bien connu sur TikTok.

Pour ce qui est de la rémunération des créateurs, Snapchat a tenu ses promesses. Certains influenceurs comme Cam Casey ont eu la chance de recevoir plusieurs millions de dollars pour leurs meilleurs contenus rapporte le New York Times.

L’article présente également Andrea Romo, une simple utilisatrice de Snapchat âgée de 27 ans. Le jour de Thanksgiving, elle a publié une vidéo de sa soeur en train de faire frire une dinde. Elle apprendra deux semaines plus tard que sa vidéo a été très populaire, lui rapportant ainsi près d’un demi-million de dollars.

Un autre bénéficiaire de la gratification de Snapchat a expliqué que « vous n'avez pas besoin de demander à être payé, vous n'avez pas besoin de rejoindre un programme, vous postez juste une vidéo et si ça marche bien vous êtes payé ». Âgé de 19 ans, le NYT précise qu’il a gagné environ 30 000 dollars. Une autre utilisatrice, Katie Feeney, en terminale, a déclaré avoir gagné plus d’un million de dollars au cours des deux derniers mois. « C'est la plateforme qui rapporte le plus en ce moment, » ajoute un autre utilisateur âgé de 21 ans.

D’un réseau social d’abord destiné à la messagerie et assez intimiste, Snapchat s’est peu à peu ouvert. D’abord sur le monde, avec la présence de médias dans l’onglet Discover, puis avec des accès plus officiels pour les influenceurs. La création de Spotlight et son ouverture trancheraient-elles avec les fondements de l’application ? Pas tout à fait. Lorsqu’un utilisateur y partage une vidéo, il peut masquer son profil. Les autres utilisateurs ne pourront alors découvrir que les mots-clés enregistrés, ou la musique utilisée. Snapchat n’a pas non plus prévu d’espaces pour les commentaires.

En revanche, si le hasard de la viralité fait des heureux, certains créateurs s’étant épanouis sur TikTok arrivent avec une longueur d’avance. Leur expérience dans la création de contenu et dans l’identification des tendances fait d’eux les grands gagnants de Spotlight. Également, les hauts revenus qu’accorde Snapchat actuellement ne pourront perdurer. Si le réseau social s’est fixé un montant unique et quotidien d’un million de dollars à redistribuer, les parts du gâteau devraient s’amincir au fur et à mesure que d’autres créateurs s’installent sur Spotlight.