La plateforme de partage vidéo Rumble, basée à Toronto, vient de porter plainte contre Google pour abus de position dominante. Elle lui reproche notamment de mettre en avant spécifiquement YouTube au détriment de ses concurrents.

Déposée à la cour fédérale de Californie, la plainte atteste que « Google, grâce à son moteur de recherche, a pu détourner à tort un trafic massif vers YouTube, privant Rumble du trafic supplémentaire, des utilisateurs, des téléchargements, de la notoriété de la marque et des revenus qu’il aurait autrement reçus ». Selon Rumble, la firme de Mountain View a « truqué injustement ses algorithmes de recherche » pour que YouTube soit promu davantage que les autres hébergeurs vidéo sur le Search.

La société évoque également des contrats passés avec des marques de téléphones tournant sur Android afin que YouTube soit pré-installé dans les appareils. Rumble explique qu’elle a été contrainte de poster ses vidéos sur YouTube en raison du « monopole que Google a obtenu pour sa plateforme par son comportement anticoncurrentiel illégal ». Depuis 2014, les vidéos de Rumble présentes sur YouTube ont généré 9,3 milliards de vues au total et 4,3 millions de dollars de revenus. L’entreprise affirme que ces vues auraient été réalisées directement sur Rumble si Google n’avait pas triché dans ses résultats de recherche.

Les déclarations de Rumble corroborent une enquête réalisée par le Wall Street Journal à l’été 2020 à propos des pratiques de Google pour les recherches vidéo. Le média avait ainsi mené plusieurs tests pour en venir à la même conclusion : YouTube est dans quasiment tous les cas mis en avant sur le Search. D’ailleurs, la plainte inclut une liste de captures d’écran d’une recherche sur Google baptisée « funny dogs on Rumble » (chiens drôles sur Rumble) menant vers des vidéos YouTube en réponse.

Pour rappel, ces poursuites interviennent dans un contexte déjà très tendu pour la firme de Mountain View : elle est inculpée dans trois affaires antitrust différentes aux États-Unis, et va devoir participer à un procès qui s’annonce d’ores et déjà historique. Le Search est l’un des éléments principaux des accusations pesant à son encontre, Google aurait ainsi tout mis en œuvre pour promouvoir ses propres offres et produits sur son moteur de recherche, écrasant toute concurrence possible.

La plainte de Rumble ne devrait pas arranger son cas…