Dans un billet de blog publié le 6 janvier, Facebook détaille les nouveautés qui vont être déployées dans les prochains mois sur la version mobile de Pages, son outil permettant de développer sa marque et son audience. Il est notamment utilisé par les entreprises, mais également par les influenceurs et les célébrités.

Ainsi, le nombre de « j’aime » va désormais disparaître pour ne laisser apparaître que le nombre d’abonnés. Cela semble logique car bien plus révélateur du succès réel d’une marque : il est possible qu’une personne ait cliqué « j’aime » il y a plusieurs années mais ait depuis arrêté de la suivre pour ne plus recevoir ses notifications. Le nombre d’abonnés, quant à lui, permet de mieux savoir combien de personnes reçoivent réellement les notifications de cette page.

Des captures d'écran de Facebook Pages.

Image : Facebook

Une fonctionnalité de questions/réponses a également été implémentée dans Pages, permettant aux utilisateurs de se renseigner sur tel ou tel aspect, mais aussi aux détenteurs de la page de réaliser une sorte de FAQ amusant et engageant. Quand une page est suivie, alors ses commentaires sous les posts d’autres pages apparaîtront dans la section commentaires, tandis que l’icône indiquant qu’une page est certifiée va être plus visible. Par ailleurs, Facebook a annoncé l’arrivée d’une section News Feed spécialement dédiée à Pages :

« Pour la première fois, nous mettons à la disposition de Pages la puissance du fil d'actualité. Désormais, les Pages peuvent découvrir et rejoindre les conversations, suivre les tendances, interagir avec leurs pairs et dialoguer avec leurs fans. Le fil d'actualité dédié suggérera également de nouvelles connexions - d'autres personnalités, des pages, des groupes et des contenus de tendance qui intéressent une page ou une personnalité ».

Facebook a aussi pensé à la prise en main de son outil qui sera désormais plus fluide. Par exemple, il sera plus facile d’attribuer et de gérer les autorisations d’accès administrateurs en fonction de tâches spécifiques telles que « les aperçus, les publicités, le contenu et les activités et messages de la communauté », garantissant par la même occasion la sécurité et l’intégrité des comptes.

Enfin, la firme de Mark Zuckerberg déclare avoir étoffé ses outils de modérations : « Nous voulons que Facebook soit un endroit sûr pour se connecter avec les fans. Nous avons donc amélioré notre capacité à détecter les activités qui ne sont pas autorisées sur notre plateforme, notamment les discours de haine, les contenus violents, sexuels ou le spam et l'usurpation d'identité ».