Au quotidien, on lit tous : des emails, des messages, des articles etc. La lecture peut être une vraie partie de plaisir si elle est simple et un vrai casse-tête si elle est trop complexe. Un score de lisibilité permet de déterminer à quel point un texte, sera facile à lire. Ce dernier est basé sur la longueur moyenne des phrases et des mots. Pour savoir si un mail va se lire en quelques secondes ou va demander une plus grande concentration, il existe des outils !

Gmail Inbox Readability Score permet de calculer rapidement un score de lisibilité des mails. L’outil est disponible sous forme d’extension Chrome et fonctionne donc sur Gmail. L’outil utilise les tests de lisibilité Flesh-Kincaid, une formule qui a vu le jour dans les années 40. L’outil a été développé par les équipes de Summarly, une plateforme qui utilise le machine learning et le traitement naturel du langage pour mesurer la complexité linguistique d’un texte.

Pour une priorisation des mails, c’est pratique

exemple score lisibilité

Les scores obtenus se lisent de la manière suivante :

  • 90-100 facilement compris par un élève moyen de 11 ans
  • 80-90 facile à lire
  • 70-80 assez facile à lire
  • 60-70 ans facilement compréhensible par les étudiants de 13 à 15 ans
  • 50-60 assez difficile à lire
  • 30-50 difficile à lire, mieux compris par les diplômés de l’université
  • 0-30 très difficile à lire, mieux compris par les diplômés universitaires

Une échelle discutable, mais qui permet d’avoir un aperçu rapide de la facilité de compréhension ou non d’un mail. Pour résumer, un score de 60 ou plus signifie que le mail sera facile à lire pour la grande majorité des personnes.

L’outil affiche donc le score de lisibilité, le temps nécessaire de lecture, ainsi que le niveau d’études à partir duquel une personne peut comprendre l’email.

Un outil en version bêta

Un outil comme Gmail Inbox Readability Score permet de déterminer la complexité linguistique d’un mail et donc de préparer le temps nécessaire à la lecture de ce dernier. Pratique pour prioriser les mails à traiter rapidement ou bien en prenant plus de temps.

Pour le moment, l’outil est en bêta et ne supporte que l’anglais. Si le service rencontre un certain succès, ce dernier sera amélioré afin de supporter d’autres langues et d’autres plateformes.