Le classement des pays qui ont infligé le plus d'amendes au titre du règlement général sur la protection des données vient de sortir. Selon Finbold, le montant total des sanctions s'élève cette année à 171,3 millions d'euros. C'est l'Italie qui arrive en tête du classement avec 34 infractions constatées pour ses entreprises et un total de 58,16 millions d'euros d'amendes infligées.

L'étonnante dernière position de l'Irlande

En mai 2018, après plusieurs années de réflexion et de travail, le RGPD voyait le jour. Ce règlement européen précède à la directive 95/46/CE instaurée en 1995 par le Parlement Européen. Un véritable chantier juridique qui semble désormais porter ses fruits. En effet, si entre mai 2018 (date d'entrée en vigueur du texte) et janvier 2020, seulement 114 millions d'euros d'amendes avaient été comptabilisés, entre janvier 2020 et décembre 2020, le montant total des sanctions est plus élevé. Il atteint précisément 171,3 millions d'euros.

Il est intéressant de s'arrêter sur le classement des pays. Premier constat étonnant : l'Irlande est en dernière position dans ce classement des pays qui ont infligé le plus d'amendes au titre du RGPD. Seulement 630 000 euros d'amendes. Ce pays est pourtant le centre névralgique de la protection des données. C'est là que Google, Facebook, LinkedIn, Microsoft, Airbnb, Hubspot, Stripe, Smartbox, Dropbox, Slack, Salesforce ou encore IBM ont leur siège social... Des entreprises susceptibles de ne pas respecter le règlement général sur la protection des données.

La France inflige 3 millions d'euros d'amendes

En première position de ce classement, nous retrouvons l'Italie. La Garante per la protezione dei dati personali, l'équivalent de la Cnil en Italie, a délivré un total de 58,16 millions d'euros d'amendes. Parmi les entreprises concernées, nous retrouvons Eni Gas et Luce, un fournisseur italien d’électricité et de gaz. L'entreprise a dû s'acquitter d'une grosse amende de 11,5 millions d'euros. Le Royaume-Uni se classe en deuxième position avec 49,3 millions d'euros d'amendes. On se souvient notamment de l'amende prononcée à l'encontre de British Airways.

L'Allemagne est troisième avec 37,39 millions d'euros d'amendes. Ensuite nous retrouvons la Suède, l'Espagne et la France en sixième position avec seulement 3 millions d'euros d'amendes. L'amende la plus importante est celle dont Carrefour Banque a dû s'acquitter en fin d'année. En 2021, l'invalidation du Privacy Shield par la Cour de justice européenne (CJUE) devrait représenter un véritable défi pour les autorités de protection des données. 5 300 entreprises sont concernées et cela rebat totalement les cartes des flux de données. Enfin, notons que malgré le Brexit, le RGPD reste applicable jusqu'en juillet 2021.