Des analystes de MKM Partners, cités par le média CNBC, affirment que parmi les applications bénéficiant de revenus publicitaires, Facebook et Snap sont celles qui vont le plus pâtir de la nouvelle fonctionnalité d’Apple concernant le tracking.

Pour en venir à cette conclusion, ils ont pris en compte plusieurs facteurs : la taille de l’entreprise, l’accès aux données de première partie, l’exposition aux appareils iOS, la contribution relative aux revenus des publicités d’installation d’applications, les publicités hors plateforme, les publicités achetées par les petites entreprises et les publicités achetées par les firmes qui dépendent fortement des acquisitions d’utilisateurs mobiles payants. Les résultats des analystes vont dans le sens des prédictions de Bank of America, qui affirme que les changements à venir sur iPhone pourraient causer une perte de 3% des revenus chez Facebook et de 5% chez Snap. En revanche, Twitter et Pinterest seront moins affectés.

Pour rappel, Apple avait annoncé sa nouvelle fonctionnalité dès l’annonce d’iOS 14. Prévoyant d’être encore plus stricte sur la sécurité des données en 2021, la marque à la pomme va ainsi la déployer très prochainement. Lors de l’ouverture de n’importe quelle application, les détenteurs d’iPhone pourront ainsi choisir d’accepter ou non que cette dernière utilise leurs données personnelles pour le tracking publicitaire, et il y a de fortes chances que beaucoup refusent… ce qui mènera forcément à un bouleversement du secteur.

Basant son modèle économique sur la collecte de données pour le ciblage publicitaire, Facebook dénonce cette nouvelle pratique depuis plusieurs mois, et a même rédigé des billets de blog et attaqué Apple par voie de presse à ce sujet. Affirmant que les petites entreprises vont grandement souffrir, le réseau social assure également que la démarche d’Apple vise à générer du profit, tandis que cette dernière prône la sécurité des données personnelles de ses utilisateurs.

Selon les analystes, les entreprises ayant accès aux données de première partie bénéficieront de la fonctionnalité, et estiment que l’industrie doit, de toute manière, faire face à un regain de la sécurisation des données et n’a d’autre choix que de s’y adapter. En revanche, le ciblage publicitaire sera logiquement impacté et pourrait perdre en qualité.